facebook

VIDÉO. Un teaser glaçant pour « It’s A Sin », la prochaine série du créateur de « Queer as Folk »

Attendue dans le courant du mois de mars, It's A Sin permettra au brillant Russell T Davies d'ausculter l'épidémie du sida des années 80. Un rembobinage nécessaire qui, au vu de cette vidéo promo, risque de se révéler parfois éprouvant.

Plus d'une vingtaine d'années après son inoubliable Queer as Folk,  Russell T Davies est sur le point de revenir en grande forme avec It's A Sin, une autre série très queer… et peut-être un tantinet plus engagée. Et pour cause, cette nouvelle fiction remontera dans le temps pour narrer les années 80, période délicate pour la communauté LGBTQ+ alors que l'épidémie du sida vivait ses premiers jours. Un fléau auquel tout le monde n'a pas tout de suite cru, en témoigne ce bref extrait pas nécessairement facile à regarder.

Théories complotistes

Au cours de cette scène, le jeune Ritchie – interprété par Olly Alexander, chanteur du groupe Years & Years – explique avec assurance pourquoi le fameux virus n'existerait pas. Il évoque les multiples théories complotistes qui circulaient à l'époque : le sida serait une attaque calculée par les forces russes ou bien le fruit d'une intervention divine pour nous punir de nos péchés… Au final, Ritchie en conclut qu'il ne croit pas à cette maladie touchant seulement les gays. Un discours qui paraît aujourd'hui très ignorant,  et qui ne manque pas de faire écho aux propos peu informés concernant la crise du coronavirus.

À LIRE AUSSI – VIDÉO. Un trailer fou pour « It’s A Sin », la nouvelle série du créateur de « Queer as Folk »

Pendant longtemps, certains reprochaient à Russell T Davies de ne pas avoir parlé de l'épidémie du sida dans Queer as Folk. Mais à l'époque, c'était pour lui une décision mûrement réfléchie sur laquelle il ne reviendrait pas. "Je refusais de laisser nos vies se voir définies par cette maladie, énonce-t-il dans un texte pour The Guardian. Donc je l'ai exclue expressément. L'omission du sida était un parti pris en soi et c'était la bonne chose à faire". Afin d'en savoir plus sur son œuvre et son parcours, une longue interview du scénariste gallois est disponible dans le numéro spécial 25 ans de TÊTU actuellement en kiosques.

Crédit photo : Channel 4


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail