Culture

À la rencontre de Lala &ce, la sensation queer et brûlante qui embrase le hip-hop français

Crédit photos : Pierre-Ange Carlotti

Aussi bien chanteuse que rappeuse, Lala &ce revendique son amour des femmes avec Everything Tasteful, un premier album stellaire aux sonorités fiévreuses. Avec son franc-parler, l’artiste franco-ivoirienne défend une musique neuve et sensuelle. TÊTU l’a rencontrée. Et c’est un énorme coup de cœur.

La génie de Lala &ce, c’est de parvenir à éveiller notre libido, aussi inexistante qu’elle puisse être par ces temps compliqués. Chacun de ses titres s’écoute comme une incitation à l’amour dans sa forme la plus ardente. Armée d’un flow vibrant et d’une voix éminemment suave, cette jeune Lyonnaise élabore une musique expérimentale, sorte de R’n’B fait de lave et le love. Everything Tasteful, son premier album à paraître le 29 janvier, est un disque inaugural où l’artiste assume pleinement sa sexualité et son attirance profonde pour les femmes. Autant de sincérité dont la France a besoin.

Le 22 décembre dernier sur Twitter, tu demandais à tes abonné·e·s s’ils te considéraient comme une rappeuse. Mais toi, as-tu l’impression d’en être une ?

Lala &ce : Pas trop. C’est pour ça que j’avais demandé, je voulais voir l’avis des gens. Je fais du rap mais il y a beaucoup de sons qui ne rentrent pas dans cette catégorie. Du coup, je me considère comme une rappeuse quand je rappe mais comme une chanteuse le reste du temps. Je ne sais pas trop comment me labelliser.

Et ta musique, tu la définirais comment ?

Avant, je disais un peu aérien, aquatique. Mais c’était des adjectifs d’avant. Maintenant, je la définis comme un peu extraterrestre, « extra tasteful ».

...

Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail