mondeJoe Biden invite Lady Gaga et J.Lo à chanter à son investiture

Par tetu le 19/01/2021
Lady Gaga

Le président élu des États-Unis, Joe Biden, prendra ses fonctions à la Maison Blanche le 20 janvier. Pour sa cérémonie d'investiture - sous haute surveillance après les évènement récents au Capitole - il a convié Lady Gaga et Jennifer Lopez.

Donald Trump avait la jeune (et inconnue) Jackie Evencho, Joe Biden aura Gaga. Alors que le Président élu des États-Unis prêtera serment, le 20 janvier prochain, sur les marches du Capitole à Washington D.C., avant de prendre ses fonctions à la Maison Blanche, c'est Lady Gaga qui chantera "The Star Spangled Banner", l'hymne national américain. Mais les équipes de Joe Biden ont également annoncé qu'une prestation de J-Lo aurait lieu après la cérémonie. Les deux superstars avaient soutenu le candidat démocrate pendant sa campagne face à Donald Trump.

A LIRE AUSSI : Ce que Joe Biden, président des États-Unis, compte faire pour les personnes LGBT+ 

En 2013, lors de l'arrivée au pouvoir de Barack Obama, c'est devant des milliers d'Américains extatiques rassemblés sur Union Square que Beyoncé avait interprété l'hymne national. Une prestation mémorable, bien qu'entachée des révélations dont elle a fait l'objet par la suite : Queen B aurait chanté en playback.

Sécurité renforcée, public restreint

Cette fois, Lady Gaga devrait chanter devant une place plus clairsemée. Les organisateurs et la maire de la capitale américaine ont en effet appelé les Américains à ne pas se déplacer, et à suivre la cérémonie virtuellement, alors que le pays connaît actuellement une hausse alarmante de morts dus au coronavirus. Un "champ de drapeaux" sera donc installé sur une partie du "Mall", l’immense esplanade où se dressent musées et monuments officiels à Washington, face au Congrès. Ils représenteront "les citoyens américains" qui n’ont pu faire le déplacement.

La sécurité de l'évènement a également été renforcée : plus de  20.000 soldats de la Garde nationale assureront le bon déroulement de l'investiture, après l’assaut violent du Capitole par des supporters de Donald Trump, le 6 janvier dernier. Musicalement, toutefois, aucun risque de fausse note. Lady Gaga, avait déjà interprété l'hymne américain lors du SuperBowl en 2016. Et elle avait plié le game.