facebook

Selon Neil Patrick Harris, caster des hétéros pour jouer des personnages gays est « sexy »

Actuellement à l'affiche de la série It's a Sin outre-Manche, l'acteur s'est penché sur la question qui tiraille l'industrie audiovisuelle. Et son point de vue s'appuie sur sa propre expérience.

Faut-il confier des rôles de personnages gays à des interprètes concernés ? Le débat fait rage depuis plusieurs mois et tout le monde semble avoir son opinion bien définie sur la question. Neil Patrick Harris aussi. Dans une récente interview accordée au média The Times, le comédien de 47 ans a partagé sa vision des choses. "Il y a quelque chose de sexy dans le fait de caster un acteur hétéro pour jouer un rôle gay, s'il se donne vraiment la peine de s'investir, explique-t-il. Dans le monde dans lequel on vit, tu ne peux pas être réalisateur et demander à un acteur s'il est gay. Qui peut vraiment juger si quelqu'un est assez gay ?".

Par la suite, Neil Patrick Harris s'est aussi appuyé sa propre expérience pour soutenir son argument. "Je ne suis pas fan de coller des étiquettes, reconnaît-il. En tant qu'acteur, tu espères certainement être une option envisageable pour tous types de rôles divers et variés. J'ai joué un person nage pendant neuf ans qui n'avait rien à voir avec moi". Il fait bien entendu référence à Barney Stinson, le séducteur invétéré et très hétéro qu'il a incarné dans la sitcom How I Met Your Mother. Mais sa perception n'est pas partagée par tous.

Un déséquilibre au niveau de l'offre

Elle n'est en tout cas pas partagée par Russell T Davies, le créateur de It's a Sin, série où l'on retrouve Neil Patrick Harris dans un des rôles secondaires. Dans une interview pour BBC Sounds, le scénariste gallois défend son choix d'avoir embauché uniquement des acteurs et actrices queers pour interpréter des personnages l'étant tout autant. "Il y a toujours cette présomption qu'il existe un pied d'égalité, que c'est du 50-50, que l'on caste 50 acteurs hétéros et 50 acteurs gays, mais ce n'est pas le cas", défend-il.

À LIRE AUSSI – Jim Parsons a quelque chose à dire sur les acteurs hétéros qui interprètent des rôles gays

"Il y a 90 acteurs hétéros contre 10 acteurs gays et quand on regarde les rôles proposés, disons qu'il y a 97 rôles hétéros contre seulement 3 rôles gays, continue-t-il. Donc tu te retrouves avec 10 acteurs gays qui peuvent prétendre à seulement trois rôles alors que la moindre personne hétéro peut prétendre à n'importe quel rôle". En effet, si certains comédiens comme Neil Patrick Harris ou Jonathan Bailey parviennent à décrocher des rôles hétéros, ils représentent malheureusement une minorité.

Crédit photo : Channel 4


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail