Gay gamesVoici les trois villes finalistes pour l'édition 2026 des Gay Games

Par Nicolas Scheffer le 11/02/2021
Gay Games

Trois villes ont été retenues comme finalistes pour accueillir les Gay Games de 2026. Guadalajara au Mexique, Munich en Allemagne et Valence en Espagne. Le jury devra se décider en novembre 2021.

Article mis à jour le 13/02/2021

Alors qu'il fait froid et que l'avenir est incertain, la liste donne envie de voyager. Guadalajara au Mexique, Munich en Allemagne et Valence en Espagne sont toutes trois finalistes pour accueillir les Gay Games de 2026. Au total, 20 villes s'étaient portées candidates.

Un choix arrêté en novembre 2021

Le jury a dernièrement écarté Auckland en Nouvelle-Zélande, Brisbane en Australie, San Diego aux États-Unis, Taipei à Taiwan et Toronto au Canada. "La Fédération des Gay Games veut remercier les huit villes candidates qui ont ont présenté de merveilleuses offres et illuminé les principes de la Fédération. Nous avons hâte de continuer le processus de sélection avec ces trois finalistes", a indiqué dans un communiqué la FGG.

Le choix final sera arrêté en novembre 2021 après inspection des sites sportifs cet été. D'ici 2026, la 11ème édition des Jeux en faveur de l'égalité des droits aura lieu à Hong Kong en novembre 2022.

À LIRE AUSSI : Tombés amoureux aux Gay Games il y a 8 ans, Antoine et Romuald nous racontent leur belle histoire

Lors de la dernière édition, en 2018, les jeux s'étaient déroulés à Paris. "Nous avons recommandé de simplifier le protocole qui nous a plombé la cérémonie d’ouverture au stade Jean Bouin : cela doit être moins long et plus festif encore, avec moins d’attente et de parole. Il faut privilégier un spectacle porté par la communauté", conseillaient les coprésidentEs Manuel Picaud et Pascale Reinteau dans TÊTU. "En Chine, l’enjeu sera sans doute la reconnaissance des personnes LGBT+ et toujours l’octroi de nombreuses bourses", poursuivaient-iels.

Au total, la fédération estime que les retombées économiques pour la ville ont atteint quasiment 118 millions d'euros. 23% des participants étaient originaires de France (dont 12% de Paris) et 40% des sportifs français étaient prêts à voyager pour participer à une prochaine édition des Gay Games.

 

Crédit photo : Wikimedia Commons