facebook

À Lyon, deux hommes condamnés à 30 mois de prison après un guet-apens sur un site de rencontres

Le tribunal judiciaire de Lyon a condamné deux hommes à 30 mois de prison, dont six avec sursis. Ils ont menacé et extorqué un couple rencontré sur un site de dating. Mais le motif homophobe n'a pas été retenu.

Deux jeunes hommes ont été condamnés à 30 mois de prison, dont six avec sursis. Le tribunal judiciaire de Lyon a prononcé leur incarcération immédiate après l'audience. Il devront également indemniser les victimes à hauteur de 11.300 euros. La justice leur reproche d'avoir extorqué et menacé deux hommes début janvier lors d'une rencontre à caractère sexuel. Le butin s'élevait à 440 euros et un téléphone volé.

À LIRE AUSSI : Deux hommes arrêtés après une agression homophobe à Lyon

L'un des agresseurs avait donné un rendez-vous au couple sur un site de rencontre à Saint-Priest près de Lyon, dans la nuit du 7 au 8 janvier. Mais lorsque les deux hommes sont arrivés, ils ont été menacés avec un couteau et un cutter. Le couple a été insulté et ils ont été forcés de retirer 400 euros à un distributeur. Les agresseurs ont ensuite frappé et filmé les victimes. L'un des deux hommes aurait aussi tenu des propos homophobes, raconte actu.fr.

Les prévenus ont nié les faits

Le couple a porté plainte auprès de la police qui a interpellé deux suspects le 24 février. Chez les agresseurs, les enquêteurs ont retrouvé 102 grammes de cannabis, 410 euros en liquide et du matériel pour conditionner la drogue. En comparution immédiate, le lendemain, les prévenus ont nié les faits, mais le couple les a formellement reconnu. Les agresseurs ont été jugé pour extorsion avec arme, vol avec arme et diffusion d'image de violence.

À LIRE AUSSI : Le blogueur Bassem Braïki condamné à huit mois de prison avec sursis pour des propos homophobes

Malgré la condamnation, SOS homophobie, qui s'est porté partie civile avec d'autres associations, a regretté que le caractère homophobe n'ait pas été retenu. "C'est consternant au vu du contexte", indique Maxime Larcher, référent de l'association à Lyon auprès d'actu.fr. "C'est un véritable guet-apens monté sur un site de rencontre, avec les deux garçons concernés qui devaient en retrouver un troisième pour la soirée".

237 agressions physiques ont été signalées auprès de l'association en 2019. Le dernier rapport de SOS homophobie fait état d'une hausse "alarmante" des signalements de LGBTphobies sur l'année.

 

Crédit photo : Elliott Brown / Flickr


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail