facebook

En Pologne, un projet de loi vise à interdire l’adoption aux couples de même sexe

La Pologne présente un projet de loi pour interdire explicitement aux couples homos d'adopter des enfants. "De manière préventive", selon le ministre de la Justice.

C'était une promesse de campagne du candidat à l'élection présidentielle en Pologne, Andrzej Duda. "Il devrait être dit explicitement qu'il est interdit d'adopter à toute personne se trouvant dans une relation homosexuelle", disait-il en juillet dernier. Ce jeudi 11 mars, le ministère de la Justice polonais a annoncé une proposition de loi pour interdire l'adoption aux couples homosexuels.

À LIRE AUSSI : « Zones sans-LGBT » : Clément Beaune appelle à utiliser la procédure d’infraction contre la Pologne

Cette loi vise à "protéger les enfants de leur adoption par des couples ayant des rapports homosexuels", selon le communiqué du gouvernement. Le tout "au nom de l'intérêt supérieur de l'enfant qui est une valeur protégée par la Constitution polonaise". Le directeur de cabinet du ministre de la justice a déclaré que "l'environnement naturel" pour l'éducation d'un enfant est la famille "traditionnelle". Il a ajouté que, selon la Constitution, le mariage est "une relation permanente entre un homme et une femme axée sur la maternité et la parentalité responsable".

75% des Polonais contre l'adoption

Le ministre de la Justice, Michał Wójcik, a cité un sondage, selon lequel 75% de la population polonaise refuserait l'adoption d'enfants par des couples homoparentaux. Il a rappelé qu'actuellement, la loi polonaise n'interdit pas explicitement les couples de même sexe d'adopter. Même si dans les faits, aucune ou peu d'adoptions ont été prononcées concernant les couples homos. Il s'agit d'éliminer un vide juridique "de manière préventive".

À LIRE AUSSI : Terry Reintke sur les droits LGBT+ en Pologne : « Pour que la Commission fasse quelque chose, on a besoin de gens dans la rue »

Un amendement au Code de la Famille obligera les couples à se marier pour pouvoir adopter. Les personnes qui ne diront pas la vérité sur leur véritable orientation sexuelle pourront être poursuivis pénalement. "Un couple homosexuel ne pourra pas adopter un enfant", a tempêté le ministre de le justice, cité par le média polonais Onet.

En pleine crise européenne

Cette annonce intervient le jour même où le Parlement européen doit voter une résolution déclarant l'UE "LGBTQI Freedom zone". "La voix de notre société est plus importante que celle des politiciens de la Commission européenne ou du Parlement européen qui tentent de 'saper la Pologne'", a poursuivi le ministre.

À LIRE AUSSI : « Zones sans-LGBT » : Clément Beaune appelle à utiliser la procédure d’infraction contre la Pologne

Les relations entre la Pologne et les autres pays de l'Union européenne sont de plus en plus tendues. Ces lundi 8 et mardi 9 mars, les autorités polonaises ont "fait pression" sur le secrétaire d'État français aux affaires européennes pour qu'il ne se rende pas dans une zone "sans LGBT". Interrogé par TÊTU, Clément Beaune invite la Commission européenne à utiliser la procédure d'infraction contre la Pologne. Cette procédure, qualifiée "d'arme nucléaire" institutionnelle dans les cercles européens, vise à sanctionner un pays qui ne respecte pas les traités.

Crédit photo : Ministère de la Justice polonais


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail