facebook

Culture

Mansfield.TYA : « Notre public est patient et fidèle »

Crédit photo : Philippe Jarrigeon

Mansfield.TYA, le duo composé de Rebeka Warrior et de Carla Pallone, revient avec un cinquième album, Monument Ordinaire. La première sortie du label queer, féministe, antiraciste et résistant, WARRIORECORDS.

Le Monument Ordinaire de Mansfield TYA s’est fait attendre par les fans : depuis Corpo Inferno, il y a cinq ans, Rebeka Warrior et Carla Pallone n’avaient pas sorti d’albums ensemble. La première, créatrice techno-punk de Sexy Sushi, était occupée à jouer de l’électro avec Kompromat (en duo avec Vitalic). La seconde, violoncelliste, partageait son temps entre l’ensemble baroque Stradivaria et le trio Vacarme.

L’attente en valait la peine. Des paroles tristes, presque funèbres, «Dorénavant il ne te reste que ma voix / Amеn et Auf Wiedersеhen». Des notes électros comme sur Soir après soir. Un violon lancinant, qui briserait les cœurs les plus durs dans Ni morte ni connue. Mansfield.TYA semble avoir trouvé la recette d’un album dansant et mélancolique avec les douze titres de Monument Ordinaire, qui nous plongent, au choix, dans une introspection dansante, une «bamboche» lugubre, ou dans une mélancolie nappée d’électro. La chanson « Une danse de mauvais goût », dont le clip est sorti aujourd’hui, en duo avec Odezenne, en est un exemple. Rencontre avec les deux musiciennes les plus cool de la scène française. 

...

Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail