facebook

Régionales : sur Wikipédia, le soutien de Valérie Pécresse à LMPT s’efface…

De récentes mises à jour sur la page Wikipédia de Valérie Pécresse créent la polémique. Ses opposants accusent la présidente de la région Île-de-France de vouloir faire oublier ses positions anti-mariage pour tous, à quelques semaines des élections régionales.

La campagne des élections régionales se joue aussi sur Wikipédia. Dans une enquête publiée ce mardi 13 avril, Numerama pointe qu'une tête de liste sur trois voit sa page Wikipédia bouger à l'approche du scrutin de juin. Et selon le média dédié aux cultures numériques, c'est carrément l'intégralité du sous-chapitre sur les prises de positions de Valérie Pécresse sur le mariage pour tous qui aurait été supprimé anonymement.

Selon le pure player, pendant un temps, on ne pouvait ainsi plus lire que Valérie Pécresse, à l'époque, "préconise, si la loi est adoptée, de démarier les couples homosexuels. Après le passage de la loi en 2013, elle modifie son discours et en novembre 2014, explique que 'l'abrogation, elle n'est pas humainement réaliste'". Sa page Wikipédia rappelait également que "depuis 2016, après son élection à la présidence de la région Île-de-France, elle nomme une anti-mariage gay à la commission famille".

Depuis le caviardage de la page, un bandeau Wikipédia prévient : "Les contributeurs sont tenus de ne pas participer à une guerre d’édition sous peine de blocage". Et d'expliquer que la "page a subi récemment une guerre d’édition au cours de laquelle plusieurs contributeurs ont mutuellement annulé leurs modifications respectives. Ce comportement non collaboratif est proscrit par la règle dite des trois révocations. En cas de désaccord, un consensus sur la page de discussion doit être obtenu avant toute modification concernant le même sujet".

La gauche saute sur l'occasion

Valérie Pécresse n'a pas réagi publiquement mais cet article a donné du grain à moudre à ses opposants aux élections régionales. Dans un tweet, Julien Bayou (EELV) a écrit : "Caviardage Wikipedia, voilà ce que Valérie Pécresse veut cacher, surtout ne retwittez pas ! Manifestation aux côtés de la manif pour tous, volonté de 'démarier' les couples gays, opposition PMA/GPA, suppression du char de la région Île-de-France à la Marche des Fiertés...". 

"Valérie Pécresse n'assume plus son soutien à la Manif pour Tous ? Elle a pourtant nommé une élue qui en vient à la tête de la commission famille de sa région. Pourquoi alors vouloir en effacer les traces sur Wikipédia ? Le pinkwashing à l'état pur", a déclaré Jill Maud Royer, candidate transgenre auprès de Clémentine Autain (France Insoumise). "Il est des soutiens qui ne s'effacent pas", a de son côté rappelé Clémentine Autain.

"Nous voulons une Région qui respecte le choix. Une Région gouvernée par la liberté, pas par Sens Commun", a réagi le compte des Jeunes avec Pulvar, candidate socialiste. Selon l'équipe d'Audey Pulvar, sous la présidence de Valérie Pécresse, la région subventionne l'association anti-IVG Marthe et Marie pour 200.000 euros.

D'autres candidats visés

Selon Numerama, Valérie Pécresse n'est pas la seule candidate à droite dont la page Wikipédia aurait été modifiée pour effacer les traces de son passé avec de la Manif Pour Tous. La candidate Les Républicains (LR) au conseil régional breton, Isabelle Le Callennec, aurait également vu son portrait sur l'encyclopédie en ligne purgé de plusieurs passages consacrés aux prises de positions de l'élue sur les "questions sociétales", notamment sur son opposition au mariage pour tous - supprimé - et la signature d'un amendement qui demandait à ne plus rembourser les IVG.  Les modifications ont été réalisées par le conseiller régional LR Stéphane de Sallier Dupin - sous son vrai nom. Il n'a pas souhaité répondre à Numerama.

Crédit photo : Capture d'écran YouTube


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail