facebook

Selon un rapport, discriminer les personnes LGBTQI+ est mauvais pour l’économie

Un rapport pointe l'importance de l'inclusion des personnes LGBTQI+ pour les entreprises. Dans les pays d'Europe centrale et de l'est, les discriminations se traduisent par une perte de richesse potentielle.

C'est un document qui devrait être lu en Pologne, en Hongrie, en Ukraine et en Roumanie. Open for Business publie un rapport de 47 pages détaillant la situation de l'économie dans ces pays. Le constat est sans appel : "les recherches économiques ont démontré que l'inclusion des personnes LGBTQI+ peut être un moteur dans l'activité économique et qu'à l'inverse, les discriminations des personnes LGBTQI+ ont un coût social et financier pour nos sociétés". Dans les pays étudiés, "une meilleure inclusion des personnes LGBTQI+ pourrait rendre ces pays et les entreprises qui y sont installées, plus viables économiquement", indique le rapport consulté par TÊTU.

À LIRE AUSSI : L’inquiétante régression du bien-être des personnes LGBT+ au travail

Open for Business est un collectif d'associations qui défend l'inclusion des personnes LGBTQI+ dans le monde des entreprises. "Nous voulons vraiment changer le discours qui est tenu depuis longtemps dans ces pays, et qui évoque des guerres culturelles. Nous voulons montrer que ces pays qui ont des objectifs de croissance très ambitieux ne seront pas en mesure d'y parvenir s'ils ne s'engagent pas à être plus ouverts et diversifiés et à soutenir les droits des LGBT", explique auprès d'Euronews George Perlov, l'un des auteurs de l'étude.

3.700 dollars de PIB par habitant en plus

Open for business a réalisé un baromètre des droits des personnes LGBTQI+. L'ONG en conclut qu'une augmentation de 10% des droits dans ces pays conduirait à une croissance de PIB de 3.693 dollars américains par personne. Notamment, le rapport montre une corrélation "très forte" entre la capacité d'innovation d'un pays et son inclusion des personnes LGBTQI. "Les entreprises qui s'intéressent à la diversité LGBTQI+ devancent leurs concurrentes sur l'innovation", indique Open for business.

À LIRE AUSSI : Des scientifiques appellent à une meilleure visibilité des LGBT+ dans la recherche

Une étude du Crédit Suisse démontrait clairement que 350 entreprises LGBTfriendly avaient de meilleurs résultats financiers et de meilleures performances boursière que les autres entreprises. Open for business regrette qu'en moyenne, les employés LGBTQI+ sont moins bien payés que les autres, notamment à cause des difficultés d'accès à l'emploi. Résultat, au global, la communauté LGBTQI produit moins de valeur marchande que la population générale en raison des discriminations.

27 constats

"Les employeurs d'Europe centrale et de l'est doivent faire face à un double challenge pour attirer les jeunes talents. Non seulement, ils doivent être compétitifs par rapport aux employeurs locaux, mais ils doivent aussi être attractifs vis-à-vis des talents qui envisagent d'émigrer en Europe de l'Ouest pour avoir accès à de meilleurs salaires ou un environnement plus sain". 57% des ressources humaines considèrent qu'avoir une équipe diverse et inclusive est "extrêmement" ou "très important" pour les aider à attirer et à retenir les talents.

À LIRE AUSSI : La Défenseure des droits alerte sur l’augmentation des discriminations au travail

Open for business fait 27 constats pour mieux comprendre l'importance de l'inclusion des personnes LGBTQI+ pour les entreprises. Parmi elles, "l'inclusion des personnes LGBTQI+ est associée avec des niveaux plus forts d'investissements directs". "La lutte contre les discrimination des personnes LGBTQI+ a un impact sur la scène internationale, attire des touristes, des talents et facilite l'exportation de biens". "Les entreprises plus diverses et inclusives permettent un environnement de confiance et de communication qui est essentiel pour l'esprit d'équipe". "Les personnes qui travaillent dans des environnement ouvert, divers et inclusif sont plus motivés"... Ça va toujours mieux en le disant.

 

Crédit photo : Avi Richards / Unsplash


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail