facebook

Viol lesbophobe reconnu : Anne, victime du procès d’Aix, salue « un saut dans le 21e siècle »

Anne Tonglet, victime du procès d'Aix

ENTRETIEN. Pour la première fois, la justice a reconnu la semaine dernière le caractère lesbophobe d'un viol. Victime dans le tristement célèbre procès d'Aix en 1978, où elle était représentée par Gisèle Halimi, Anne Tonglet a accepté d'évoquer avec nous ce moment historique.

La décision est "historique", comme l'a saluée l'avocat des victimes. Pour la première fois le vendredi 28 mai 2021, la justice a reconnu le caractère lesbophobe du viol d'une femme. La cour d'assises de Paris a condamné son agresseur à 14 ans de réclusion criminelle pour "viol en raison de l'orientation sexuelle". Pendant le crime, le violeur avait lancé à sa victime : "Tu kiffes les meufs ? Eh bien je vais te faire kiffer"....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail