facebook

Visibilité trans : un jeune Américain sur deux dit connaître une personne transgenre

trans sondage visibilité

Aux États-Unis, 50% des 18-29 ans disent connaître une personne transgenre. C'est le résultat d'une enquête de l'institut de sondage Gallup, dévoilée à la veille du mois des Fiertés LGBTQI+.

C'est une nouvelle encourageante sur le plan de la visibilité trans. Dans une enquête publiée fin mai par l'institut de sondage Gallup, on apprend que les membres de la jeune génération connaissent nettement plus de personnes transgenres que leurs aînés. Au total, selon le sondage réalisé aux États-Unis, 31% des Américains affirment connaître une personne transgenre. Dans le détail, la proportion augmente nettement avec la jeunesse. Si 19% seulement des plus de 65 ans affirment avoir une connaissance trans, la proportion monte à 24% chez les individus âgés de 50 à 64 ans, puis 31% entre 30 et 49 ans, pour monter à pile 50% chez les jeunes de 18 à 29 ans.

"Il y a certainement plus d'ouverture et de sensibilisation parmi la jeune génération lorsque nous examinons l'identification démographique", analyse Jeff Jones, le rédacteur en chef de Gallup dans Metro Weekly. Il rapporte ce résultat à une autre enquête dévoilée en début d'année, disant que 15 % des "Gen Z" – la "génération Z", c'est-à-dire les personnes nées entre 1995 et 2010 –  s'identifient comme LGBTQI+. Il est donc logique qu'il y ait davantage de personnes transgenres out dans cette catégorie d'âge. En comparaison, la génération précédente, entre 24 et 39 ans, compte 9,1% de LGBTQI+ déclarés. Et la génération de leurs parents en dénombre seulement 3.8%.

1/4 des personnes transgenres a moins de 24 ans

Aux États-Unis toujours, presque un quart des personnes (23%) qui s'identifient comme transgenres ont moins de 24 ans, selon un rapport en 2017 du Williams Institute. Si l'on resserre le cadre sur les 13-17 ans, c'est 0,73% de la population qui est concernée, un chiffre record toutes tranches d'âge confondues. Mais les choses bougent même chez les plus âgés. Ainsi en 2016, un sondage GLAAD révélait que seulement 16% des Américains connaissaient une personne trans, soit la moitié de l'enquête de Gallup cette année. Huit ans auparavant, c'était 8%.

LIRE AUSSI >> L’émouvant discours du père d’une fille trans devant des élus du Missouri

Des chiffres positifs mais qui restent à relativiser par rapport à l'évolution des droits des personnes transgenres. Pas plus tard que ce mardi 1er juin, le gouverneur de Floride a encore signé une loi qui interdit aux femmes et filles trans de participer à des compétitions sportives féminines. D'ailleurs, le sondage Gallup montre que sur ce plan, même les jeunes ont un avis mitigé. Ainsi, seulement 35% des 18-29 ans pensent que les sportifs trans devraient jouer dans les équipes correspondant à leur identité de genre. Alors que chez leurs aînés âgés de 50 à 64 ans, la proportion monte à 38%. Comme quoi, l'âge ne fait pas toujours à l'affaire.

LIRE AUSSI >> « Environ la moitié des femmes trans renoncent provisoirement »

Crédit photo : Denin Lawley via Unsplash.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail