Abo

sexyPortrait porno : Rhyheim Shabazz, l'acteur versa au sourire XXL

Par Didier Lestrade le 05/05/2023
Rhyheim Shabazz, acteur porno gay versa

[Article à retrouver dans le magazine têtu· en kiosques] "Le Magicien", comme ses amis le surnomment, est une des plus grosses stars du porno gay contemporain. Un porno interracial, versatile, sans intrigue, amical, où les 24 cm de Rhyheim Shabazz donnent toute leur mesure.

Au début de l’année, le compte Twitter de Rhyheim Shabazz a dépassé le million de followers, une performance que peu, hormis la star Diego Barros, sont parvenus à atteindre. Ce niveau est une consécration pour un performeur qui, depuis trois ans, est parvenu à rassembler autour de lui les meilleurs acteurs du porno interracial international. Ses amis l’appellent The Wizard (“Le Magicien”), parce qu’il a le don de réunir la fine fleur du porno moderne, tout ça dans une ambiance d’amitié et de réciprocité.

À lire aussi : Rencontre avec Max Konnor, le maestro du porno devenu businessman

On ne le connaissait pas avant sa première apparition chez Tim Tales, le 16 avril 2019. Basé à Los Angeles, il avait choisi Barcelone pour commencer sa carrière auprès de Tim Kruger, le créateur du studio, réputé pour trouver ses acteurs aux quatre coins du monde. Après avoir assuré plusieurs scènes mémorables chez Tim Tales jusqu’en 2021, Rhyheim a ouvert un compte OnlyFans qui a fait exploser sa visibilité.

Le phénomène Rhyheim Shabazz

Mais d’abord, il faut décrire le phénomène. Grand, musclé, avec une bite de 24 cm légèrement courbée, Rhyheim, qui plaisante souvent avec ses partenaires, a un charme irrésistible. Fini le porno où l’on fait la gueule, et vive les parties à plusieurs où tous les copains apparaissent tour à tour. Le porno actuel, comme le hip-hop, est régi par le featuring, et Rhyheim en profite pour faire découvrir une toute nouvelle génération d’acteurs presque uniquement versatiles, pouvant enchaîner les rôles et les positions, personnages dans l’air du temps aux ongles vernis et aux colliers de perles. Le style de Rhyheim est direct, sans intrigue, et ses caméras, qui évoluent de façon ininterrompue autour de l’action, en montrent tous les angles de pénétration. The Wizard a pris exemple sur Tim Tales, dont il a emprunté la charte visuelle très blanche – les lieux choisis pour filmer sont toujours immaculés, souvent éclairés naturellement – et les bouquets de fleurs disposés de chaque côté des lits.

Quand Tim Kruger est allé à Rio de Janeiro en janvier 2022, ce fut un festival de scènes tournées sur les terrasses, sur fond de collines, avec plein de couleurs, celles des serviettes de bain brésiliennes et de l’immense ciel bleu. On a senti que ce voyage n’était pas un délire exotique sur le Brésil, mais la vraie découverte d’un état d’esprit. D’ailleurs, les meilleurs acteurs de Tim Tales proviennent déjà d’Amérique latine : Hugo Exxtreme, Louis Ricaute, Franklin Acevedo, Ansony (Venezuela), Caio Veyron, Diego Mattos (Brésil), Bastian Karim (Colombie), etc.

Gael Barboza, Grande Simoes, Marcelo Caiazzo…

Quelques mois plus tard, Rhyheim rejoignait à son tour Rio depuis Los Angeles, et ce fut le tournant de sa carrière. C’est comme s’il avait mis le doigt sur un pool d’acteurs inconnus au niveau international. Les plans à trois, quatre ou cinq ont laissé la place à des gang bangs et des partouzes de dix, douze mecs, où l’on a découvert Gael Barboza, Grande Simoes – le daddy de 44 ans –, Marcelo Caiazzo et tant d’autres. Rhyheim a gardé sa décoration immaculée (draps blancs, chambres blanches) avec des vues sur les collines de Rio donnant une impression de panorama, et imposant un nouveau jalon dans le porno gay, celui du high porn. Ici, le minimalisme magnifie la beauté et l’aisance des acteurs. Bref, ce n’est jamais ringard....