Abo

Queer coded"Maman, j'ai raté l'avion" : et si Kevin était un enfant queer ?

Par Marion Olité le 24/12/2023
Kevin, dans "Maman, j'ai raté l'avion"

Sorti en 1990, le film Maman, j'ai raté l'avion est devenu un classique de Noël, qu’on ne se lasse pas de revoir à l’approche des fêtes. Si les mésaventures du très futé Kevin McCallister (Macaulay Culkin) sont une ode au pouvoir des enfants, elles résonnent en particulier auprès du public LGBT.

Le film a été imaginé par le scénariste John Hughes en se demandant, lors d'un voyage, ce qu'il aurait pu oublier de pire. Résultat : Maman, j’ai raté l’avion, réalisé par Chris Colombus, raconte comment la famille McCallister, pressée de partir fêter Noël à Paris, oublie son benjamin, Kevin (Macaulay Culkin), âgé de huit ans. Le titre américain, Home alone (“Seul à la maison”) est bien plus parlant que la version française. Ravi à l’idée de passer la semaine de Noël loin de sa famille, le jeune Kevin s’adapte rapidement à sa nouvelle vie en solo, avant de réaliser que deux voleurs convoitent sa maison. Le duo de criminels, qui n’a pas inventé le fil à couper le beurre, ne sait pas à qui il a affaire… S’ensuit la plus belle rouste flanquée par un enfant à des adultes de l’histoire du cinéma. Un deuxième volet, Maman, j’ai encore raté l’avion, sorti deux ans plus tard en 1992, reprend les mêmes ingrédients en déplaçant l’action à New York. ...