Abo

Nos vies queers30 millions d'alliés : nos toutous de tout poil

Par Tessa Lanney le 25/12/2023
chiens,chien,toutous,alliés,famille,choisie

[Dossier à lire dans le magazine têtu· de l'hiver ou sur abonnement] Peu importe qu’on soit plus basset, berger ou bichon. Nos chiens sont toujours là pour nous. Meilleur anti-dépresseur du monde, bouillotte écologique de qualité supérieure, sans aucun préjugé (à part sur les chats) et ouverts à toutes les identités : tous les toutous sont dans la commu !

"Quand on a un chien, on devient le centre de son univers, on fait partie de la meute", avance Nicolas, 65 ans. Voilà plus de vingt ans qu'il nourrit une passion pour les bouledogues français, un petit trapu au comportement de gros molosse – "le chien de pédé par excellence !" précise-t-il. C'est vrai que le cliché c'est un roquet minuscule du style chihuahua (le bear, à la rigueur, optera probablement pour un terrier, du genre de Pollux), plutôt qu'un malinois ou un bouvier bernois.

À lire aussi : Vincent Lacoste, GPA, Annie Ernaux, Kylie Minogue… au sommaire du têtu· de l'hiver

Du côté des lesbiennes, si les chats font carton plein, Chloé, au contraire, a craqué pour Gigi, son border collie, une grande bête dynamique au caractère affirmé et expansif qui n'hésite pas à donner de la voix. Anna et Agathe, elles, ont opté pour un spitz nain, petite boule touffue également appelée loulou de Poméranie. Sauf qu'elles l'ont baptisée Monique, en hommage à Monique Wittig, sainte mère des lesbiennes. Comble de son inclusion dans la commu, la petite chienne participe à toutes les manifestations saphiques de la capitale, vêtue de sa mini-doudoune et de son sac à dos flanqué d'un énorme "Dyke" (gouine, en français). "Elle a été abandonnée par un élevage après avoir été exploitée dans le but de faire des portées, explique Anna. On est d'autant plus sensibles à ce sujet qu'on se projette naturellement dans ces histoires d'exploitation de femelles." Avec ce passif, qui s'étonnera que Monique rêve de vivre en non-mixité sur l'ile de Lesbos, entourée d'autres chiennes et de maîtresses dévouées ? En attendant, elle évite les mâles à tout prix et montre les crocs dès qu'ils l'approchent. "Finalement, c'est une lesbienne politique", s'amuse Anna....