facebook

Une lettre ouverte appelle Hollywood à une meilleure représentation des personnes trans'

48 organisations et associations cinématographiques américaines ont signé, le 7 août, une lettre ouverte appelant Hollywood à une meilleure représentation des professionnels transgenres et non-binaires dans le cinéma.

Dans une lettre ouverte publiée le 7 août sur le site américain Variety, 48 organisations et associations cinématographiques américaines appellent Hollywood et le monde du cinéma à une inclusion totale des personnes transgenres et non-binaires. Tant à l'écran que dans les processus créatifs conduisant à la création des films et des séries. Cette tribune a été rédigée à l'initiative de deux associations militantes pour une meilleure représentation des catégories marginalisées à Hollywood : GLAAD, dénonçant les discriminations et autres attaques subies par les personnes LGBT+ au sein des médias, et 50/50 by 2020, une organisation oeuvrant pour une équité parfaite à Hollywood d'ici 2020.

« Aux États-Unis, 80% des personnes déclarent ne connaître aucune personne trans', ni dans leur famille, ni sur leur lieu de travail, ni à l'école. C'est là qu'Hollywood entre en jeu. Hollywood raconte les histoires qui aident les gens à comprendre comment se sentir vis-à-vis d'eux-mêmes, mais aussi vis-à-vis de ceux qui les entourent (...) Nous vivons une révolution culturelle sans précédent - un moment où nous pouvons demander à Hollywood d'utiliser son pouvoir pour améliorer la vie des personnes trans', tout en changeant la compréhension américaine à l'égard de leur identité. »


Ce soutien sans précédent de la part des associations partenaires intervient notamment à la suite d'une controverse ayant agité le monde du cinéma il y a quelques semaines : dans « Rub & Tug », le prochain film de Rupert Sanders, Scarlett Johansson devait interpréter le rôle d’un homme transgenre. De quoi provoquer un véritable tollé parmi les personnes trans', qui dénoncent une invisibilisation de leur communauté. L'actrice y avait finalement renoncé.
À LIRE AUSSI : Scarlett Johansson renonce à incarner un homme transgenre dans "Rub and Tug"

Faire évoluer les représentations pour faire évoluer les mentalités

Chaque signataire a conscience de l'impact qu'Hollywood et les médias mainstream ont sur l'imaginaire représentatif du grand public. Parmi eux figurent certaines des plus grandes agences de casting du pays, comme la Casting Society of America. Les sociétés de productions de Shonda Rhimes, JJ Abrams et Norman Lear ont également apporté leur soutien.

« Nous savons que des productions comme 'Ellen', 'Will & Grace', 'Brokeback Mountain', 'Milk' et 'Moonlight' ont aidé à éliminer les stéréotypes sur les gays et les lesbiennes. Les femmes, les personnes de couleur, les personnes handicapées et divers groupes confessionnels ont clairement fait savoir qu’ils souhaitaient voir des histoires plus authentiques sur leur vie dans les films et les séries. Et bien les transgenres ressentent la même chose. »

Dès la publication de la lettre dans Variety, Laverne Cox, actrice transgenre et star de la série Orange is the new black, s'est empressée de réagir sur les réseaux sociaux : « Les rédacteurs de cette lettre pensent que la société a atteint un pallier, où les personnes trans' peuvent demander à Hollywood d'utiliser son pouvoir pour améliorer leurs vies. Nous voulons vous aider à raconter nos histoires et nous avons besoin de votre aide pour le faire », a-t-elle tweeté.


Aujourd'hui, le cinéma et la télévision peinent toujours à confier des grands rôles à des acteurs et actrices trans’. La situation est tout aussi problématique pour les professionnels de l'ombre, qui n'oeuvrent pas sur les écrans mais dans les équipes de production et de scénarisation. Même si Hollywood entend faire changer la donne, il est clair que les professionnels transgenres et non-binaires sont encore sous-représentés dans le milieu.
À LIRE AUSSI : Six personnages transgenres joués par des acteurs et actrices trans (comme quoi, c'est possible !)
 
Crédit photo : Captures d'écran/Wikimedia Commons.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail