De Chris à Years & Years : les cinq clips à découvrir absolument cette semaine !

clips

De Years & Years à Justice en passant par Cher et Chris Garneau, TÊTU a sélectionné pour vous les clips qu’il ne fallait surtout pas rater cette semaine !

Years & Years – « All For You »

Olly Alexander, le leader de Years & Years, a le chic pour écrire des hymnes entêtants sur le désir et l’appel des corps. Mais il est aussi très doué pour signer des chansons de rupture sur des airs ultra pop. « All For You », rentre dans cette catégorie.

La chanson raconte l’histoire d’une séparation entre un garçon et un autre qui n’assume pas leur histoire d’amour. Un sujet que connait intimement le chanteur, comme il l’expliquait récemment à TÊTU.

A lire aussi : Entretien avec Years & Years : « J’ai grandi dans une culture qui m’a appris à avoir honte de qui j’étais, de mon corps et de ma sexualité. »

Dans un clip à l’ambiance dystopique, quelque part entre les films Divergente et Black Swan, Olly vogue et se déhanche comme un pantin dans un costume d’Arlequin et collier de chien autour du cou. Le trio britannique sera sur la scène de la Salle Pleyel, le 24 janvier 2019. Nous aussi. Au premier rang !

Chris – « La Marcheuse »

Si le nouvel album de « l’artiste-autrefois-connue-sous-le-nom-de-Christine-and-the-Queens » sort aujourd’hui, la chanteuse a dévoilé plus tôt dans la semaine un nouveau single: « La Marcheuse ». Toujours aussi fascinante dès qu’elle ralentit le tempo, Chris apparaît dans son nouveau clip en tenue de matador, chemise transparente et le visage tuméfié.  Elle, la femme queer, arpente les rues d’un village macho où les hommes crachent sur son passage.

Une chanson qui parle de défiance et de la violence, dont seule la musicienne connait le véritable sens, mais qui prend un tout autre écho éclairé par la vague de l’homophobie violente qui s’abat sur la France. Extrait : « J’vais chercher éhontément/Les coups portés sur moi/La violence facile… Et je m’en vais forcer les regards agressifs/J’vais toujours au-devant/Il me tarde de trouver/La violence facile ».

Chris Garneau – « Torpedo »

On garde un souvenir ému de sa relecture du tube de Sylvie Vartan « La Plus Belle Pour Aller Danser ». L’artiste américain Chris Garneau s’apprête à sortir un nouvel album, intitulé « Torpedo », enregistré à Lyon, avec l’aide précieuse de de Keren Ann et de Morgan Imbeaud du groupe Cocoon.

Un premier extrait éponyme toujours aussi intense et habité a été dévoilé cette semaine sur le web. Le chanteur sera en concert à Paris, le 26 septembre prochain au Point Ephémère, à Paris. Et le 27 septembre à Lyon à l’Epicerie Moderne.

 

Cher – « One of Us »

A 72 ans, Cher en a encore sous la pédale ! Histoire de prolonger la magie autour de son 625e come-back grâce à sa participation au film « Mama Mia, Here We Go Again », la chanteuse a eu l’excellente idée (d’un point de vue marketing) de sortir un album de reprises d’ABBA.

Sans trop se casser la nénette, elle y revisite les grosses locomotives du groupe suédois comme « Dancing Queen », « Gimme! Gimme! Gimme! (A Man After Midnight) » ou  « SOS » dont elle vient de dévoiler cette semaine le clip 100% féminin :

Plus inspirée, la chanteuse a également exhumé « One of US », ballade sublime et méconnue des quatre fantastiques de la pop. Elle vient d’ailleurs de balancer sa version sur YouTube : 

Justice – « Love S.O.S »

Une gym queen au visage balafré, en slip à paillette et talons aiguilles, fait du pole dance dans un club de strip-tease avant de péter les plombs et de défoncer la gueule à tout le monde. C’est le pitch de « Love S.O.S », le nouveau clip de Justice. On ne sait pas trop si ce clip Gaspar Noesque est vraiment queer ou totalement gratuit mais le moins qu’on puisse dire, c’est que ça déménage !

 

Crédit photos: Capture d’écran YouTube.

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail