footballMessi et Ronaldo s'embrassent en Une de France Football

Par Youen Tanguy le 16/04/2019

Une illustration montrant les footballeurs Lionel Messi et Cristiano Ronaldo en train d'échanger un baiser a fait la Une du dernier numéro de France Football. Mais elle a aussi déclenché une vague d'homophobie décomplexée sur les réseaux sociaux.

C'est un symbole fort. Le magazine France Football a décidé de mettre en Une de son numéro du 15 avril une illustration montrant les footballeurs Lionel Messi et Cristiano Ronaldo en train d'échanger un baiser. "Etes-vous Messi ou Ronaldo ?", peut-on lire en légende, accompagné du texte suivant : "FF a demandé à un panel international d'ancien grand joueurs de choisir leur camp."

Il n'est donc pas question de parler dans ce numéro d'une romance fictive entre les deux footballeurs ou d'un dossier consacré à l'homophobie. Pourtant, la simple vue de cette illustration, tirée d'une oeuvre de street art réalisée dans les rues de Barcelone en 2017 par l'artiste italien Tvboy, a suffi a déclenché une vague de commentaires haineux et insupportables sur les réseaux sociaux.

Commentaires haineux

"Ils veulent tous nous rendre gay c enfoiré quelle monde de fou (sic)", écrit DDYF-KENZ. Un commentaire liké plus de 800 fois auquel Baptiste Baulieu a répondu avec humour. "Si la vue d’un simple dessin représentant deux hommes enlacés suffit à vous questionner sur votre orientation sexuelle, ce n’est pas la faute du dessin, hein !"

"A force de vouloirs imposer l’homosexualité vous en fait l’effet inverse ... et vous crée des acte homophobe tout sa ces de votre faute (sic)", estime de son côté c'est moi51844262. "Ils commencent à se mettre partout ils forcent", ajoute delabjrr. "C'est un scandale, ils sont tous les deux des conjoints et des pères! Prière de respecter au moins leurs familles svp", ajoute Nanitaka_92.

A LIRE AUSSI : Homophobie dans le foot : « On n’éduquera pas les supporters en les virant des stades »

Heureusement, certains ont tout de même reconnu les bienfaits de cette illustration à la Une de France Football. Frédéric Potier, le patron de la Dilcrah : "Bravo pour cette Une ! La haine LGBT pas plus que le racisme ou l'antisémitisme n'ont leur place dans le sport."

"Total soutien à France Football qui est la cible de dizaines d'injures haineuses homophobes suite à cette une pleine de tendresse, a écrit le lanceur d'alerte Rouge Direct. Nous alertons depuis des années sur le fléau de l'homophobie dans le foot. Nous ne lâcherons rien."

A LIRE AUSSI : La ministre des Sports préconise l’interruption des matchs en cas de chants homophobes

Une actualité qui fait écho aux récentes déclarations de la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, qui préconise l’interruption des matchs en cas de chants homophobes.

Crédit photo : Creative Commons