Chez les LR, Geoffroy Didier met le feu aux poudres sur l’ouverture de la PMA pour toutes

Geoffroy Didier, secrétaire général des Républicains, s’est livré jeudi 30 mai à une sévère charge contre « la droite ». Il appelle son parti à « s’ouvrir aux Français et vivre avec son temps », après leur défaite historique aux Européennes.

C’était la défaite de trop. Dimanche 26 mai au soir, Les Républicains (LR) ont encaissé leur pire score jamais enregistré à ces élections. Avec 8,5 % des voix, le revers est historique. Voilà pourquoi Geoffroy Didier, secrétaire général de LR, a appelé son parti, dès dimanche 26 mai au soir, à en finir avec sa ligne conservatrice. Dans une tribune publiée dans le quotidien Le Monde ce vendredi 31 mai, le directeur de campagne de François-Xavier Bellamy a fortement critiqué cette déroute, et a appelé son parti à « s’ouvrir aux Français et vivre avec son temps ».

« L’urgence, c’est l’émergence d’une droite moderne, (…) l’acceptation et la régulation des évolutions de la société plutôt que leur déni ou leur contestation », écrit le député européen dans les colonnes du Monde.

La PMA pour toutes, une « avancée sociale »

Ce dernier considère que son parti « s’est rabougri dans un conservatisme sociétal » . Il a notamment insisté sur le fait de ne pas enterrer le débat sur l’ouverture de la PMA pour toutes. D’autant qu’une large majorité de Français s’y disent favorable.

« Je propose que la droite se pose au moins la question de l’ouverture de la procréation médicalement assistée, qui serait une avancée sociale comme le furent de fait le mariage pour tous, et avant le PACS, et avant l’IVG. » 

Une proposition saluée par l’association de lutte pour les droits des LGBT+ SOS Homophobie sur Twitter.

A LIRE AUSSI : PMA, GPA, adoption… Les Français de plus en plus favorables 

La ligne de Wauquiez dans le viseur

Invité par le journaliste Yves Threard dans le talk show du Figaro mercredi 29 mai, le vice président du Conseil régional d’Île-de-France avait déjà lancé une violente charge à destination de la ligne la plus conservatrice du parti. « Sur le plan sociétal, cette droite doit être beaucoup plus ouverte, elle doit renoncer à ses combats d’arrière-garde. J’appelle la droite à une révolution mentale et idéologique qui s’ouvre aux Français. » 

À la question de savoir comment la droite doit s’ouvrir et si elle doit être « moins opposée à la PMA », Geoffroy Didier a été implacable. « Bien sûr. (…) On est en 2019 et si la droite ne s’adapte pas à la société d’aujourd’hui, elle mourra à petit feu. »

L’homme politique, âgé de 43 ans et membre de la nouvelle génération de cadres du parti, en a profité pour s’attaquer à la question de l’égalité des droits – plutôt taboue au sein du parti. Il a appelé au « respect des autres, comme de ceux qui, par exemple, pratiquent une autre religion que soi ».

Au lendemain des élections européennes, Laurent Wauquiez a tenté de reprendre la main en suggérant des « états généraux » en septembre. Le président du Sénat Gérard Larcher a initié par la suite une « démarche » pour « reconstruire un projet qui rassemble la droite et le centre ». Là encore, Geoffroy Didier met en garde contre une potentielle « nouvelle guerre des chefs »« La droite doit se tourner vers le peuple, bien plus que vers ses élus. » 

Pendant que la droite tergiverse, la réforme de la loi de bioéthique comprenant l’ouverture de la PMA pour toutes n’est toujours pas déposée sur le bureau de l’Assemblée nationale. Le gouvernement a promis qu’elle serait présentée en conseil des ministres avant l’été. Mais pour certaines femmes il est déjà trop tard.

A LIRE AUSSI : PMA pour toutes « Je n’ai plus le temps d’attendre » 

Crédit photo : JOEL SAGET / AFP. 

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail