facebook

Tinder drague les personnes LGBT+ avec une option inédite

Une nouvelle option de l'application de rencontres permettra de choisir parmi neuf orientations sexuelles différentes. Une stratégie pour permettre à Tinder de gagner du terrain chez les utilisateurs LGBT.

Entre Tinder et les personnes LGBT, ça pourrait être un "match". L'application de rencontre numéro 1 de l'Apple Store a dévoilé hier de nouvelles fonctionnalités.Pour être plus précis, les utilisateurs pourront désormais sélectionner trois options à la fois parmi les neuf proposées pour définir leur orientation sexuelle. Un questionnaire leur permettra de choisir entre hétéro, gay, lesbienne, bisexuel.le, asexuel.le, demisexuel.le*, pansexuel.le, queer et "en questionnement".

"On espère que ça aidera les utilisateurs à avoir des propositions plus compatibles avec leurs attentes, et donc des matches plus compatibles" explique à TÊTU Jenny Campbell, la directrice marketing de Tinder.

Jusqu'à présent, les détenteurs de l'app pouvaient sélectionner s'ils préféraient rencontrer des garçons, des filles, ou les deux, ce qui pouvait poser des problèmes. "Dans le passé, si vous étiez bisexuels, vous pouviez plus facilement être approchés par des couples par exemple. Même si ça n'était pas du tout ce dont vous aviez réellement envie." 

L'anti Grindr ?

Dévoilée pendant le mois des fiertés, cette nouvelle fonctionnalité fait partie d'une stratégie plus globale de Tinder, qui cherche à gagner du terrain sur les applications "communautaires", comme Grindr ou Hornet.

En novembre 2016, l'entreprise de Los Angeles s'étaient engagée avec l'association Gay & Lesbian Alliance Against Defamation (GLAAD) pour offrir la possibilité aux personnes « qui s'identifient en tant que transgenre, ou quelque part entre les genres, ou en dehors, de la binarité des genres » de mieux s'identifier dans l'application.

Des options spécifiques que même les applis communautaires ne proposent pas toujours. Toutefois, Grindr, contrairement à Tinder, propose une option pour choisir ses pronoms d'usage.

A VOIR AUSSI : Pour ou contre l'application Grindr ?

L'appli de l'amour ?

Pour Jenny Campell, "il y a une forte envie de la communauté LGBT pour être sur Tinder, considérée comme une plateforme plus ouverte. 57% de nos utilisateurs LGBT+ préfèrent être sur une application ouverte plutôt qu'une application dédiée à leur communauté. Peut-être parce que sur Tinder on cherche davantage à rencontrer des personnes qu'à avoir une aventure d'un soir." 

C'est là tout leur positionnement : l'amour, c'est sur Tinder qu'on le trouve. Mais que feront-ils une fois que tout le monde l'aura trouvé ?

*personne ne ressentant une attirance sexuelle qu'après avoir formé un lien émotionnel fort avec une autre personne. Cette forme d'attirance est souvent décrite comme à mi-chemin entre assexuel et sexuel.

Crédit photo : Patrick Tomasso on Unsplash


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail