Contre le sida, Aides revient avec sa « love baguette »

Jusqu’au 15 octobre prochain, plus d’un millier de boulangeries en France vendent des « love baguettes » pour soutenir financièrement la lutte contre le sida.

C’est une belle initiative. Du 5 au 15 octobre, 1.038 boulangeries en France vendent des « love baguettes » en forme de ruban. Une opération imaginée par Aides et qui se tient pour la troisième année consécutive.

Chaque baguette est vendue au prix de deux euros, dont la moitié est reversée directement à l’association de lutte contre le sida et les hépatite virales. L’argent récolté servira ainsi à financer des actions de prévention et de dépistage.

Tous les points de vente sont répertoriés sur le site de la « love baguette » pour que chacun puisse trouver son pain chaud en un clic.

Déjà 150.000 euros récoltés

Les boulangeries participantes se sont toutes vues remettre un kit comprenant l’ensemble du matériel de promotion : des affiches de présentation de l’opération et de l’association, des emballages, ainsi que des goodies et une boite à dons aux couleurs de l’opération.

Et grande nouveauté cette année : les Centre de formation et d’apprentissage (CFA) ont pu participer à l’opération grâce à un dispositif dédié : le Concours Love Baguette des Apprentis-Boulangers.

« Lors des deux premières éditions, près de 1800 boulangeries ont participé et plus de 150 000 € ont pu être collectés. Cette année, nous espérons mobiliser encore plus de boulangers et boulangères à nos côtés pour cette nouvelle édition », se réjouit Stéphane Calmon, porte-parole de AIDES, dans un communiqué de presse.

#lovebaguette

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont déjà partagé des images avec le hashtag #lovebaguette. On a par exemple pu voir l’humoriste Tristan Lopin poser avec son petit pain ou l’acteur Laurent Kerusore qui a, « comme chaque année », acheté sa « love baguette« .

Sur Instagram, on peut également découvrir des images de boulangers en train de pétrir les baguettes avant de les enfourner. L’occasion de découvrir les coulisses de cette formidable opération, qui se déroule la semaine où doit se tenir la Conférence de reconstitution du Fonds Mondial contre le VIH, la tuberculose et le paludisme.

Crédit photo : @madnsproject/capture instagram.

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !

Je soutiens TETU

Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail