Éric ZemmourZemmour en roue libre sur l'homosexualité dans une émission de CNews

Par tetu le 16/10/2019
zemmour

Le polémiste Eric Zemmour s'est fait remarquer ce mardi 15 octobre sur CNews, affirmant que l'homosexualité était "un choix".

A peine arrivé, Eric Zemmour se fait déjà remarquer. Le polémiste Eric Zemmour, qui officie désormais dans l'émission "Face à l'Info" sur CNews, présentée par Christine Kelly, a tenu des propos qui n'ont pas manqué de faire réagir les internautes mardi 15 octobre.

En plateau, Eric Zemmour, récemment condamné pour incitation à la haine, et Nicolas Bouzou, économiste, débattaient de l'adoption en première lecture par l'Assemblée du projet de loi bioéthique. Mais le débat a vite dérapé sur l'homosexualité.

Les propos, repérés par Pierre Dezeraud, journaliste à Puremedias, ont de quoi faire frissonner :

"Les homosexuels ont le droit de fonder des familles, ils en ont toujours fondé d’ailleurs. Ils ont le droit, les hommes de coucher avec des femmes et les femmes de coucher avec des hommes. S’ils ne veulent pas coucher avec des hommes ou coucher avec des femmes, c’est leur responsabilité. (...) Donc on assume ses choix : soit on couche avec l’autre sexe et on fait des enfants, soit on ne couche pas avec l’autre sexe et on n’a pas d’enfants”, a lancé Eric Zemmour.

Le polémiste a ensuite jugé que "les désirs d'enfants" des couples de même sexe étaient des "caprices".

"On va devoir subir ça encore combien de temps ?"

Un peu plus tard, l'animatrice Christine Kelly lui a demandé si on "choisissait sa sexualité". Réponse d'Eric Zemmour, qui l'a d'ailleurs répété à deux reprises : "Moi je pense que oui. Tout le monde est libre de toute façon".

Comme on peut le voir sur une capture d'écran publiée sur Twitter, le bandeau qui présente l'émission indiquait même "Sexualité : un choix ?". En toute décontraction...

"On va devoir subir ça encore combien de temps ?", s'est indigné Christophe Beaugrand-Gerin. "Islamophobie, homophobie, Zemmour...", a commenté le député Matthieu Orphelin.

Crédit photo : CNews.