act upL'ex-présidente d'Act Up Sud Ouest condamnée pour avoir "injurié" La manif pour tous

Par tetu le 27/11/2019
procès en diffamation act up ludovine de la rochère

L'ancienne présidente d'Act Up Sud Ouest, Louise Lourdon, a été condamnée à 300 euros d'amende avec sursis pour avoir "injurié" La Manif pour Tous en 2017.

La décision est tombée ce mardi 26 novembre. L'ancienne présidente d'Act Up Sud Ouest, Louise Lourdon, a été condamnée à 300 euros d'amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Toulouse, relate nos confrères de La Dépêche. Elle était poursuivie pour "injures publiques" à l'encontre de La Manif pour Tous.

La plainte avait été déposée par la présidente de La Manif pour Tous, en juin 2017 après des incidents lors d'une réunion publique le 30 mai précédent. Des militants d'Act Up avaient en effet perturbé la tenue de l'évènement en affichant des banderoles, traitant notamment La manif pour tous d'"homophobes assassins complices du Sida". C'est ces propos qui ont conduit Act Up devant les tribunaux mardi 26 novembre.

Act Up va faire appel

Une condamnation vivement dénoncée par l'association dans un communiqué de presse où elle annonce son intention de faire appel de la décision :"En condamnant Louise, c'est la lutte contre le sida et contre les discriminations LGBTI-phobes qui est bâillonnée".

Et d'ajouter : "Nous renouvelons notre entier soutien à Louise qui va faire appel de sa condamnation. Ce jugement n'effacera pas les agissements de La Manif Pour Tous qui mettent en péril nos communautés, nous exposant à des violences, mais également font la part belle à l'épidémie de VIH/sida", peut-on lire.

La manif pour tous, qui s'était portée partie civile, a également obtenu 1€ symbolique de dommages et intérêts et 1000€ au titre de ses frais de justice.

Un arrêt de la Cour de Cassation en janvier 2018

En janvier 2018, la Cour de Cassation avait officiellement disculpé définitivement l’association Act Up-Paris (et sa présidente de l’époque, Laure Pora) dans un procès qui l’opposait à La Manif pour tous. Condamnée par la Cour d’appel de Paris en novembre 2016 pour "injure publique", Laure Pora avait dû verser 800 euros de dommages et intérêts et 1 500 euros pour les frais de justice à La Manif pour tous.

A LIRE AUSSI : Procès en diffamation contre Act Up : Ludovine de la Rochère s'obstine et perd

L’ex-présidente s’était alors pourvue en cassation, et a gagné dans un arrêt qui stipule que le terme d''homophobes', collé sur les affiches, "s’inscrivait dans le débat d’intérêt général sur la loi autorisant le mariage des couples de même sexe".

Crédit photo : Act Up/DR.