facebook

Municipales à Paris : un ex-soutien de La Manif pour tous se retire de la liste Buzyn

Après que son soutien passé à La Manif pour tous a été exhumé, et malgré l'évolution de ses idées sur le mariage pour tous et la PMA, Jérôme Dubus a décidé, en accord avec Agnès Buzyn, de se retirer la liste LREM pour les municipales parisiennes.

La décision a été prise "d'un commun accord", assure le principal intéressé. Interrogé lundi 24 février par le journal Le Monde, le conseiller municipal Jérôme Dubus a confirmé qu'il ne serait finalement pas présent sur la liste LREM à Paris, dont la tête a été reprise par l'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn. "Au sein du parti, il y a eu aussi une forte pression pour qu’il parte", confie au quotidien une source impliquée dans la campagne municipale. En effet, alors que l'ancien prétendant à l'Hôtel de Ville Benjamin Griveaux se satisfaisait du ralliement d'ex-soutiens de La Manif pour tous convertis au progressisme, Agnès Buzyn n'a pas vu les choses du même œil.

"Depuis quelques jours, je suis l’objet d’un harcèlement sur les réseaux sociaux, à la suite de deux messages anciens postés en 2013 et qui, avec le recul, peuvent être jugés maladroits, a affirmé Jérôme Dubus au Monde. J’ai même reçu des menaces téléphoniques. Ce déferlement risquait de nuire à la campagne d’Agnès Buzyn. J’ai besoin, en outre, de pouvoir exercer mon activité professionnelle de façon sereine. J’aurais pu combattre, m’expliquer. Mais en conscience, j’ai préféré me retirer de la liste."

Conversion tardive

Ces messages qui, "avec le recul, peuvent être jugés maladroits", TÊTU les avait consignés dans un article publié début février. En janvier 2013, il félicitait par exemple sur Facebook Jean-François Copé d'avoir marché "au milieu des 800.000 manifestants pour dire non à ce projet [l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, ndlr]". En juin, il appelait à la "résistance active" contre "les revendications de ces minorités" : "après le mariage gay, désormais voté, voici venir la PMA pour les lesbiennes". En décembre dans Le HuffPost, il louait la "défense de la famille avec le succès de La Manif pour tous cette année" comme l'une des "convictions fortes et affirmées" de la "droite française" permettant une "rencontre avec le peuple".

Loin de se réduire à "des interrogations à titre personnel au moment de ce débat", comme il l'a expliqué à TÊTU, le soutien de Jérôme Dubus à La Manif pour tous avait tout d'un adoubement officiel : son nom figurait encore, en janvier 2016, sur la page "Élus, nos soutiens" du site Internet du collectif anti-loi Taubira. Après avoir soutenu Alain Juppé puis Jean-François Copé puis François Fillon, cet ex-délégué général du Medef Île-de-France s'était rallié en janvier 2017 à la campagne d'Emmanuel Macron. Il a alors, semble-t-il, épousé les idées du président, puisqu'il affirme aujourd'hui être "clairement pour la PMA". Au point de s'opposer en janvier dernier à la présidente de La Manif pour tous Ludovine de La Rochère à ce propos sur CNews. Cette conversion tardive à l'égalité des droits, aussi sincère soit-elle, n'aura visiblement pas suffi à convaincre son nouveau parti.

 

Crédit photo : CNews / YouTube


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail