applicationGrindr bientôt vendu à des « investisseurs secrets » pour 608,5 millions de dollars

Par Romain Burrel le 07/03/2020

La société chinoise de jeux vidéo Kunlun Tech Co Ltd, propriétaire de Grindr, s’apprête à vendre l’application de rencontre à un groupe "secret d’investisseurs".

L’application de rencontre Grindr, actuellement sous pavillon chinois, s’apprête à changer de mains. C’est ce que vient de révéler l’agence Reuters ce vendredi 6 mars 2020. Une annonce qui intervient après que le gouvernement américain a intimé l’ordre à la société Kunlun Tech Co Ltd de se départir des actifs de la société qu’elle possède depuis 2016.

Protection de la vie privée

Cette vente est le dernier avatar d'un bras de fer économique entre les gouvernements américain et chinois. Il y a un an, le Comité des investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS), avait exprimé sa crainte que des informations personnelles et sensibles sur des millions d’Américains, comme la géolocalisation, des échanges privés ou le statut sérologique des utilisateurs, ne tombent entre de mauvaise mains. Coincé, Kunlun a dû céder face aux pressions du CFIUS.

L'application redevient ainsi une propriété américaine. L’un des nouveaux investisseurs s’apprêtant à acquérir Grindr se nomme James Lu, un ancien dirigeant à la société chinoise Baidu. L’identité des autres investisseurs, réunis en consortium, sous la bannière de San Vicente Acquisitions, n’a pas encore été révélée. Le montant de l’accord final serait de 608,5 millions de dollars.

En 2016, la société Kunlun, l'un des principaux protagonistes du marché chinois du jeu vidéo mobile, avait acquis 60% des parts de Grindr pour la somme de 93 millions de dollars. A l’époque la CFIUS n’avait rien trouvé à redire.

En 2018, le géant chinois avait acheté le reste la société américaine. Depuis, des inquiétudes ont commencé à se faire entendre. Dès son rachat, les sénateurs démocrates américains Edward Markey et Richard Blumenthal ont adressé une lettre à Grindr pour demander des réponses précises sur la façon dont l'application protégerait les données personnelles des utilisateurs sous son propriétaire chinois.

A LIRE AUSSI >>>> Elle créait de faux profils sur Grindr pour harceler un couple gay

Revenus records pour 2019

Grindr revendique plus de 4,5 millions d’utilisateurs actifs (et passifs) quotidiens dans le monde et se présente comme "la plus grande application de réseau social pour personnes gays, bi, transgenre et queer"Dans un document publié auprès de la Bourse de Shenzhen Shenzhen Stock Exchange en janvier dernier, Grindr annonçait des revenus records pour l’année 2019 et un nombre d’utilisateurs toujours grandissant.

A LIRE AUSSI >>>> Prison ferme pour avoir volé et cambriolé des hommes rencontrés sur Grindr