facebook

« C’était comme arrêter l’alcool » : quand Grindr nous rend accros

Certains utilisateurs d'applications de rencontres comme Grindr présentent parfois de nombreux symptômes de l'addiction. Et les conséquences ne sont souvent pas anodines...

"J'ai vu l'impact que ça avait sur ma santé mentale, alors j'ai dit stop." Damien, 24 ans, gay, vient d'une "petite ville de campagne en région parisienne." C'est parce qu'il a grandi avec "l'impression d'être le seul à 30 kilomètres à la ronde à avoir cette sexualité" qu'il a commencé à utiliser Grindr, Hornet et Tinder.

A LIRE AUSSI : Pornstar, partouze et prise d'otage : c'était mon pire rencard Grindr 

Pendant cinq ans, il n'a pas pu s'arrêter. Au plus fort de sa "consommation", il se rend sur ces applis, Grindr principalement, tous les jours de la semaine et chaque week-end. Plusieurs soirs par semaine, il peut y rester, dans son lit, de 20 heures à 2 heures du matin. "Ce n'est pas normal, surtout pour n'en retirer aucun plaisir. C'étaient des soirées assez désagréables. Le lendemain, je me réveillais avec l'impression d'avoir gâché ma soirée."

L'appli la plus addictive

Pour autant, Damien ne veut pas "diaboliser" Grindr. "Ça peut être adapté à certains types de personnalités. Pas au mien." Alors qu'il cherche à construire une relation dans la durée, le "côté léger et éphémère" de l'application le frustre. Il reçoit, comme beaucoup, des messages lui proposant de le payer pour du sexe, ou l'insultant sur ses pratiques sexuelles. Alors pourquoi continuer ? Aux États-Unis, une étude de l'association Time Well Spent, qui lutte contre la "crise de l'attention numérique" a montré que Grindr se plaçait en tête des applications les plus addictives, devant Candy Crush et Facebook : "77 % des utilisateurs ont déclaré avoir déjà ressenti du regret en se connectant à l'application", écrivait en 2018 le site PinkNews.

À LIRE AUSSI : Grindr nous rend très malheureux, selon cette enquête...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail