PlayStation soutient le Mois des Fiertés, les LGBTphobes rappliquent

Il aura suffi d'une vidéo en soutien à la communauté LGBT+ pour qu'une déferlante de propos haineux et discriminatoires viennent entacher l'initiative inclusive de PlayStation.

En fin de semaine passée, c'est via son compte Twitter officiel que la marque PlayStation a tenu à souhaiter une joyeuse Pride à ses fidèles abonnés. En boucle, une vidéo où l'on reconnaît le logo emblématique de l'enseigne, esquissant les couleurs de l'arc-en-ciel lorsqu'il se met en mouvement. "Ce mois-ci et comme tous les autres mois, PlayStation accueille tous les joueurs", peut-on lire en légende. Un engagement simple, inclusif et bienveillant. Il n'en fallait pas plus pour qu'un flot de commentaires dénigrants et LGBTphobes ne vienne tout gâcher.

"Sony, vous avez déçu vos fans, c'est honteux""supprimez ça tout de suite""la promotion de ce genre de personnes est dégoûtante"... La liste est longue. En parallèle, certains se sont contentés de commenter avec des images de drapeaux arc-en-ciel brûlés, tandis que d'autres assurent être prêts à se débarrasser de leur console, voire de ne plus donner d'argent à Sony.

Un problème systémique

Malheureusement, les discriminations envers les personnes queers semblent être monnaie courante dans la communauté du gaming, déjà maintes fois pointée du doigt pour sa misogynie banalisée. Cette LGBTphobie a été éminemment ressentie avec l'arrivée de The Last of Us Part II, jeu vidéo phare de PlayStation qui place au cœur de son histoire une héroïne lesbienne.

Dès sa sortie, avant même que les joueurs aient pu le télécharger sur leur console, le jeu a été victime de "review-bombing", c'est-à-dire que des internautes lui ont accordé une note ridicule afin de nuire à sa réputation et faire en sorte qu'il soit mal référencé. Une réaction attendue quand on sait que de nombreux fans de The Last of Us avaient mal réagi en apprenant que le personnage d'Ellie préférait les femmes et que le second opus de la franchise se focaliserait sur elle.

À LIRE AUSSI – Le jeu vidéo « The Last of Us II » ferait l’objet de censure lesbophobe dans certains pays

Quoi qu'il en soit, le post de PlayStation n'aurait pas dû surprendre les usagers LGBTphobes de la marque. Depuis plusieurs années, Sony parraine fréquemment des Marches des Fiertés à travers le globe et se montre ainsi solidaire de la communauté queer.

Crédit photo : Florian Gagnepain via Unsplash


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail