facebook

Après avoir été reportée, la Pride de Montpellier est finalement annulée

La Préfecture de Montpellier a interdit la Marche des Fiertés qui devait avoir lieu ce 26 septembre. Moins de 10 jours avant l'événement, Fierté Montpellier Pride regrette un manque d'accompagnement pour trouver une solution alternative.

Elle devait être très festive après un début d'année que l'on préfèrerait oublier. Finalement, après une série de rebondissements, la Pride de Montpellier n'aura pas lieu le samedi 26 septembre. La préfecture a annoncé à la Fierté Montpellier Pride qu'il n'y aura pas de défilé dans les rues de Montpellier.

Beaucoup de travail d'organisation

"On avait prévu que 4.500 personnes nous rejoindraient et au dernier moment, la préfecture nous annonce que ce n'est pas possible. Nous sommes évidemment très déçu. Organiser un tel événement, c'est vraiment beaucoup de travail", réagit auprès de TÊTU Olivier Vaillé, le président de l'association qui organise l'événement. "La Pride avait au-dessus d'elle une épée de Damoclès qui la menaçait. Mercredi, on a finalement reçu un coup de téléphone de la préfecture qui est restée silencieuse pendant trois mois. J'aurais aimé avoir un interlocuteur avec qui échanger en amont pour organiser le protocole sanitaire ou imaginer des alternatives", regrette-t-il.

À LIRE AUSSI - Montpellier peut-elle redevenir la ville la plus friendly de France ?

Une période de baisse du militantisme

D'autant que l'association a engagé des frais dont certains ne seront pas remboursés, comme l'achat de 2.500 masques ou l'impression d'affiches, tracts et flyers. "On espère que nos partenaires nous soutiendront. On a fait tout ce qu'on pouvait pour que la marche ait lieu", dit Olivier Vaillé. Il espère pouvoir mettre en place un rendez-vous en ligne pour mettre en valeur le travail des associations montpelliéraines.

Cette Pride devait célébrer les 25 ans de revendications montpelliéraines. "On organisera quelque chose, mais ça ne sera jamais aussi beau, populaire et festif que ce qu'on avait imaginé", regrette le président de l'association. La marche doit permettre la mobilisation des personnes LGBT+ et nos alliés "dans une période de baisse du militantisme", rappelle l'association.

À LIRE AUSSI - La Fierté de Montpellier annonce son édition 2020 dans un teaser festif

Le virus toujours présent

Montpellier est l'une des villes les plus touchées par la reprise de l'épidémie de covonavirus, même si seuls 8% des patients en réanimation sont atteint de la maladie. Dans un communiqué, la préfecture de l'Hérault rappelle que le département voit une augmentation du taux d'incidence journalier qui a dépassé les 90 cas sur 100.000 habitants. Le seul d'alerte est fixé à 50/100.000.

 

Crédit photo : Capture d'écran Fierté Montpellier Pride


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail