agressionUne femme transgenre agressée par un voisin armé d'un couteau à Poitiers

Par Nicolas Scheffer le 03/11/2020
Poitiers

Une femme transgenre a été victime d'une agression au couteau de la part de l'un de ses voisins. Le parquet de Poitiers n'a pas retenu le caractère LGBTphobe, évoquant un différend de voisinage. L'agresseur ne sera jugé qu'en septembre 2021.

C'est la treizième agression LGBTphobe depuis le début de l'année à Poitiers. Une femme transgenre a été victime d'une agression par l'un de ses voisins, ce vendredi 30 octobre. Si pour SOS homophobie, le caractère transphobe ne fait pas de doute, le parquet de Poitiers évoque un problème de voisinage.

À LIRE AUSSI - Violente agression transphobe à Saint-Étienne, la police rechigne à se déplacer

Selon les magistrats, le voisin aurait commis cette agression en réponse au bruit engendré par la femme agressée et sa compagne. "La jeune femme transgenre subit régulièrement des insultes et menaces de la part de deux de ses voisins depuis qu'elle a commencé sa transition médicale il y a un an", indique pourtant la co-déléguée Poitou-Charente de SOS homophobie citée par La Nouvelle république. Ce 30 octobre, la violence est montée d'un cran : son voisin l'a insultée de 'sale pédale' depuis son jardin mitoyen, avant de la blesser avec un couteau.

"Tu sais que je vais te tuer"

Dans le jardin, la jeune femme l'aurait arrosé avant qu'une empoignade ait lieu. "Dix minutes plus tard, on sonne à la porte. La jeune femme ouvre pensant que sa compagne vient de rentrer. Mais c'est le voisin qui entre, armé d'un couteau de cuisine. Il lui répète alors 'tu sais que je vais te tuer' et place le couteau sous sa gorge. Elle se débat et reçoit plusieurs coups de couteau aux mains, aux bras, à l'épaule, la poitrine et la hanche et crie à l'aide", poursuit SOS homophobie.

À LIRE AUSSI - Quimper : trois ans de prison ferme après une agression transphobe

L'association ajoute que deux autres voisins sont intervenus pour aider l'agresseur, ce que dément la police. L'un aurait frappé la victime pendant que sa compagne cachait le couteau. Les forces de l'ordre ont placé en garde à vue l'homme avant de le remettre en liberté. Selon les policiers, ce couple est venu pour sauver la jeune femme trans. La compagne n'aurait pas dissimulé le couteau, mais l'aurait jeté à distance pour qu'il ne soit pas utilisé de nouveau.

À LIRE AUSSI - Une femme trans agressée en pleine rue à Valence dans l’indifférence quasi-générale

L'agresseur auditionné en septembre 2021

Quoi qu'il en soit, le premier voisin, âgé d'une soixantaine d'années, a été interpellé et renvoyé devant le tribunal correctionnel. Poursuivi pour violences avec arme ayant provoqué une interruption totale de travail de moins de huit jours, il ne sera jugé qu'en septembre 2021, selon le journal local. Le parquet n'évoque pas de coups de couteau, mais des lacérations. Les menaces de mort et les propos LGBTphobes n'ont pas été retenus dans les poursuites.

 

Crédit photo : Jp Valery / Unsplash