Sida info service lance une nouvelle plateforme d’information à la santé sexuelle

Une nouvelle plateforme d'information à la santé sexuelle vient de voir le jour. Le site, alimenté par Sida info service, propose une écoute bienveillante des publics LGBT+.

Trop souvent, l'éducation en matière de santé sexuelle se fait sur le tas, via des sites peu fiables ou hétéronormés. Qu'est-ce que le confinement change à nos sexualités ? Qu'est-ce qu'une sexualité épanouie ? Comment accéder gratuitement à des outils de prévention ? Quelle est la différence entre hépatite, chlamydiae, ou la gonococcie ? La PrEP protège-t-elle de toutes les IST ? Pour répondre à ces questions, Sida info service vient d'ouvrir une nouvelle plateforme dédiée à la santé sexuelle.

À LIRE AUSSI - L’éducation à la sexualité à l’école est encore bien trop hétéro

Son but : parler de toutes les sexualités dans une démarche inclusive. Le site ne s'en tient pas à des conseils médicaux, mais aborde aussi les questions psychiques. Par exemple, on y apprend comment faire jouir une personne en situation de handicap, la différence entre le désir et la libido ou comment maîtriser les pannes. "L’objectif de cette plateforme est de dépasser les injonctions en matière de sexualité", pointe Elie Terreaux, écoutante et chargée des publics LGBT+. En un mot, le site veut être un safe space : Sida info service est animé par les luttes pour les droits des personnes LGBT+, le militantisme antiraciste, le féminisme et la lutte contre la sérophobie.

À LIRE AUSSI - « Il faut que les professionnels de santé soient initiés aux spécificités des personnes LGBT+ »

Des réponses en 48 heures

Alors qu'en temps de pandémie, les associations doivent réduire leurs ateliers de parole, le site propose des canaux d'écoute anonyme et gratuits par mail ou par tchat. Une réponse personnalisée est adressée à chacun·e en 48 heures. Les écoutants sont formés aux questions de santé sexuelle et aux différentes sexualités. "Les sollicitations sont traitées par des écoutant·e·s expérimenté·e·s et formé·e·s aux aspects médicaux et psycho-sociaux de la santé sexuelle. Les usager·e·s qui en exprimeraient la demande ou dont la situation nécessiterait une prise en charge médicale ou psychologique se verront orienté·e·s vers des structures adéquates" poursuit Elie Terreaux.

À LIRE AUSSI - « Santé bafouée », la Fierté parisienne se lance en ligne avec des tables rondes toute la semaine

La santé sexuelle est au cœur des préoccupations des associations LGBT+. Cette année, le mot d'ordre de la Marche des Fiertés était "santé bafouée, LGBTQI+ en danger !". Pendant toute la semaine, des tables-rondes ont traité des différentes thématiques de santé.

 

Crédit photo : Clémence Gouy pour Sida Info Service


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail