Un homme porteur du Covid-19 menace de contaminer des bars gay en Nouvelle-Zélande

Sur un site d'extrême droite, un internaute anonyme a écrit un post dans lequel il planifie de transmettre le coronavirus à la communauté gay d'Auckland en Nouvelle-Zélande ainsi qu'à des minorités ethniques.

Un homme anonyme, porteur du Covid-19 a menacé de transmettre le virus à la communauté gay d'Auckland en Nouvelle-Zélande. Sur un site d'extrême droite, il disait également vouloir viser des minorités ethniques.

L'homme dit être infecté du "virus chinois", avoir des symptômes importants et qu'il n'arrête pas de tousser. Il indique ensuite vouloir se rendre dans des bar gays et des églises qui accueillent des personnes racisées, indique le média LGBT Express. Son intention ? Contaminer les personnes qui fréquentent ces lieux, tout simplement.

À LIRE AUSSI - Le président du Parlement néo-zélandais donne le biberon au bébé d’un couple gay en pleine séance

L'homme avoue espérer arriver à contaminer "10 à 20 personnes" et demande à ses abonnés comment entrer dans le bar "sans risquer de me faire frapper". Puis, il les interroge pour savoir si ça ne paraîtrait pas "trop suspect" s'il fait 10 à 20 minutes de voiture depuis chez lui pour aller dans une église fréquentée principalement par des noirs, alors qu'il y a une autre église "à prédominance blanche" à côté de chez lui. En revanche, il ne précise pas quel bar gay ou quelle église il compte infester.

Une enquête est en cours

C'est impossible de savoir si cet homme est effectivement porteur du coronavirus, mais le gérant d'un bar gay d'Auckland a indiqué être inquiet. Assez en tout cas pour avoir envoyé des captures d'écran à la police. Un porte-parole des forces de l'ordre indique au journal local "enquêter sur cet homme anonyme qui a posté ces propos sur le forum lundi dernier". "La nature de ce post anonyme est inquiétant. La police prend ce type de comportement très au sérieux. Nous ne pouvons pas commenter plus à ce stade, mais une enquête est en cours", poursuit la source policière.

À LIRE AUSSI - La Nouvelle-Zélande a élu le parlement le plus gay du monde

La stratégie de lutte contre le Covid-19 de la Première ministre Jacinda Ardern a été jugée "remarquable" par l'Organisation mondiale de la Santé, rappelle le Journal du dimanche. À ce jour, le bilan est impressionnant : 25 décès dus au coronavirus et moins de 1.900 cas sur une population de 5 millions d'habitants. Le pays a fermé ses frontières en mars, confiné au niveau national pendant sept semaines et largement communiqué sur les gestes barrière.

 

Crédit photo : Unsplash


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail