facebook

Les statistiques de Grindr révèlent les pays où il y a le plus d’actifs et de passifs

grindr, première app gay sur le web

Dans la droite lignée de Spotify, l'app de rencontre gay Grindr détaille ses statistiques de l'année écoulée. Nous apprenant au passage où il faudrait partir en voyage selon que l'on soit actif ou passif… Prenez des notes !

La fin d'année sur le web, c'est l'heure des stat ! Du côté de Grindr, il est question d'un bilan un peu particulier. Sur son compte officiel Instagram, l'app de rencontre gay revient sur ses chiffres de 2020 et nous livre des informations que certains jugeront capitales. En plus de nous apprendre que 13 millions d'usagers se connectent à l'application chaque mois à travers le monde, ce point statistiques révèle quels sont les pays où l'on a le plus de chances de tomber sur des hommes actifs ou passifs. Mais attention, ne sautez pas dans l'avion trop vite…

Actifs en Israël, passifs en Suède

En effet, Grindr nous apprend que les territoires où il y a le plus d'utilisateurs qui se disent "actif" sont le Maroc, l'Inde, le Nigeria, le Chili et Israël. On notera donc qu'il ne s'agit pas que de pays où il fait bon vivre lorsque l'on est membre de la communauté LGBTQI+. Être gay au Nigeria est ainsi passible de 14 ans de prison ferme, quand la peine de mort est maintenue dans 12 autres États du nord de l'Afrique. Au Maroc, l'homosexualité est punissable de 6 mois à 3 ans d'emprisonnement, et les applications de rencontres y sont souvent le lieu d'un chantage contre le homosexuels. En avril, plusieurs jeunes homosexuels marocains utilisateurs des applis de rencontre avaient été victimes d'un outing massif, mettant leur vie en danger.

LIRE AUSSI >> Au Maroc, de jeunes hommes gays victimes d'un outing massif 

Pour ceux qui sont davantage en quête de partenaires passifs, Grindr nous oriente vers de tout autres pays. En l'occurrence, ceux où les utilisateur se disant "passif" sont en écrasante majorité sont le Vietnam, la Suède, la Thaïlande, le Pérou et l'Afrique du Sud. Les conditions de vie pour les hommes gays y sont un brin plus agréables que dans certains des pays cités plus haut.

Quant à ceux qui cherchent des versatiles pur jus, direction le Venezuela, le Guatemala, l'Argentine, le Mexique ou encore, l'Australie. En Amérique du Sud, on le voit, les usagers de Grindr savent varier les plaisirs.

À prendre avec des pincettes

"Ces données ne représentent qu'une sous-partie de nos utilisateurs", tempère Grindr dans un communiqué, précisant par ailleurs que tous les usagers de l'appli ne précisent pas forcément leur position sexuelle fétiche. "Et Grindr en elle-même ne représente qu'une sous-partie de la communauté queer globale. Il est donc important de noter que ça ne doit pas être interprété comme un rapport scientifique ou exhaustif sur les comportements sexuels queers à travers le monde".

LIRE AUSSI >> Masturbation masculine : les tendances 2021

Appelé "Grindr Unwrapped", ce bilan annuel apporte aussi d'autres petits détails statistiques intéressants mais pas forcément surprenantes. Comme ce classement des emojis les plus utilisés par les membres de Grindr : on vous le donne en mille, ceux qui reviennent le plus dans les profils sont… l'aubergine, la flamme et la diablotin. Enfin, un total de 855 millions de photos ont été envoyées en 2020, ainsi qu'environ 7,85 milliards de tapes. Mêmes passifs, les utilisateurs sont donc très actifs sur Grindr !

LIRE AUSSI >> Le guide ultime pour réussir sa dick pic

Crédit photo : Shutterstock


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail