Pour la première fois, la Suisse condamne un propos homophobe

Un homme de 18 ans vient d'être condamné en Suisse pour avoir lié homosexualité et pédophilie. Il est l'un des premiers condamnés depuis l'entrée en vigueur d'une loi qui pénalise l'homophobie.

C'est un ancien membre du Parti évangélique qui vient d'être condamné en Suisse. Le jeune homme de 18 ans était poursuivi pour avoir lié l'homosexualité et la pédophilie. Il a reçu 30 jours-amende avec sursis et une amende de 300 francs suisses (275 euros, environ).

C'est l'un des premiers condamnés depuis l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme pénale antiraciste qui inclut enfin les propos homophobes, raconte Tages Anzeiger. Cette révision de la loi est issue d'une votation populaire le 9 février dernier.

Les couples homos "encourageraient la pédophilie"

Dans un tweet publié en septembre, le jeune homme écrit que l'adoption par des couples homoparentaux "encourageraient la pédophilie". Le procureur a justement considéré que le propos "dépeint les homosexuels comme des êtres humains inférieur" et tombe sous le coup de l'article 261bis du Code pénal. Avant d'être condamné par la justice, le Parti évangélique a exclu le jeune homme face au tollé suscité.

À LIRE AUSSI - Selon cette étude du Crédit Suisse, le entreprises LGBTfriendly ont de meilleurs résultats

En décembre, le parlement Suisse a voté le mariage pour tous et ouvert aux femmes l'accès à la PMA. Le projet de loi avait été déposé sept années auparavant. Mais un referendum facultatif pour contrer le vote du texte pourrait être organisé. Selon une enquête d'opinion, 82% des Suisses sont favorables à l'ouverture du mariage aux couples de même sexe.

Une loi contre les discriminations homophobes

En février dernier, les Suisses ont voté à 62% pour que la loi interdise la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle. Tous les paris politiques ont soutenu cette nouvelle loi, sauf l'Union démocratique du centre (UDC), qui, malgré son nom, est la formation la plus à droite.

À LIRE AUSSI - Les députés suisses adoptent le mariage pour tous et la PMA

"Quelqu'un qui prétend qu'il est normal que la communauté juive ait subi un génocide sera condamné. En revanche, il est possible de soutenir à la télévision sans être inquiété que les homosexuels sont des dégénérés. C'est une lacune juridique", expliquait au moment des débats Mathias Reynard, député à l'origine de cette loi, auprès du Point. Elle est désormais comblée.

 

Crédit photo : Rami Al-zayat / Unsplash


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail