Abo

modeEn 2021, les hommes porteront enfin des talons hauts

Par Renaud Nicolas Petit le 25/01/2021
talon

A l'heure où les sneakers ont encore au quasi monopole sur le marché de la chaussure stylée, le talon repointe le bout de son nez plus sérieusement que jamais. Pour 2021, c’est même un véritable raz-de-marée de talons au masculin qui s’annonce.

Un peu rock’n’roll, un poil provocateur, le talon masculin est sur tous les red carpets. On se souvient notamment des talons de Harry Styles au Met Gala de 2019 ou de ceux de Timothée Chalamet pour l'avant-première du film Les Filles du docteur March à Paris. Mais depuis quelque temps, on le croise de plus en plus régulièrement sur les catwalks des créateurs les plus extravagants.

Dès l’hiver 2019, l'anti-fashion Rick Owens faisait grimper ses hommes sur des talons de 12 cm. La chaussure en question, la botte Kiss, se retrouve désormais dans toutes ses collections. En parallèle, le designer propose des modèles plus accessibles et à l’allure moins scénique : des plateformes crantées plus discrètes qui permettent de faire entrer le talon de manière plus subtile dans le vestiaire masculin.

Tyrone Dylan en bottes à talons Kiss pour Rick Owens Printemps/Été 2021
Crédit photo : Owenscorp

Tyrone Dylan en sandales à talons pour Rick Owens Printemps/Été 2021
Crédit photo : Owenscorp

 

Mais c'est au cours de l’été 2020, moment où les marques présentaient leurs collections Printemps/Été 2021,  que le talon est enfin arrivé dans le luxe plus mainstream, notamment sur les défilés mixtes de Balenciaga et de Givenchy qui ont inventé, chacune de leur côté, la sandale plateforme au masculin. Il fallait oser.

Sandales à talons Balenciaga Printemps/Été 2021
Crédit photo : Balenciaga

Sandales à Talons Givenchy Printemps/Été 2021
Crédit photo : Givenchy

Pour compléter la tendance cette saison, Vivienne Westwood, fer de lance de la mode genderless et papesse de l'esthétique punk, a même poussé le vice un peu plus loin en mêlant des talons aiguilles à une masculinité exacerbée, barbes, chemises ouvertes et torses poilus.

Andreas Kronthaler en talons aiguilles pour Vivienne Westwood Printemps/Été 2021
Crédit photo : Vivienne Westwood

En janvier 2021, c’était au tour de Prada de régaler la mode avec ses derbys à semelles compensées présentes sur le dernier show Automne/Hiver 2021 Hommes de la maison.

A LIRE AUSSI : Pourquoi toute la mode parle du dernier défilé Prada 

Prada-Homme Hiver-21

Dernier pas dans l’ascension fulgurante du talon au masculin : désormais, grâce à des marques grand public plus abordables, il prend son envol et dépasse les frontières du luxe pour devenir une vraie tendance de la rue.

Pour sa dernière collection, Asos propose notamment un modèle de bottine à talon effilé. Un concept également présent du côté de Boohoo qui propose un modèle de Chelsea à paillettes agrémenté d’un petit talon de quelques centimètres qui fait l’effet d’une bombe no-gender. La tendance est donc bien là, installée et véritablement immanquable.

Chelsea blanches à talons Asos
Crédit photo : Asos

Bottines à talons et à paillettes Boohoo
Crédit photo : Boohoo

 

Une tendance étonnante mais prévisible

L’arrivée du talon dans la mode masculine a de quoi surprendre. Encore aujourd’hui, le talon est très largement associée à la féminité, à une forme d’apparat élégant ou sexy, mais toujours refusé aux hommes. Pourtant, le talon au masculin n'en est pas à son premier comeback. La mode est un éternel recommencement et le fait que les hommes portent des souliers à talons ne date pas de la dernière fashion week. 

Audrey Millet, Docteure en histoire, spécialisée dans l'industrie de la mode et autrice du livre Fabriquer le désir. Une histoire de la mode de l'Antiquité à nos jours raconte :Dans la Grèce antique, les sandales à talons compensés étaient déjà portées, sans distinction de genre, comme un marqueur d’importance sociale. Le talon disparaît ensuite avant de revenir, au début du XVIIe siècle grâce à un homme, Jacques 1er, roi d’Angleterre qui remet le talon masculin ultra-flamboyant au goût du jour." Audrey Millet complète : Avec Louis XIV, le talon prend de la hauteur jusqu’à 7 cm. Le talon est alors un attribut très masculin que les hommes exhibent.”

 

Un symbole de l’esthétique queer en passe de devenir mainstream

Exclu du vestiaire masculin au 19e siècle, le talon est devenu un symbole de féminisation que le 20e siècle rattache à la communauté LGBT et aux arts queers. Dès lors, il n’est plus porté que par les drag queens et quelques artistes qui ont très tôt fait du genderbending leur marque de fabrique, parmi lesquels Freddie Mercury, David Bowie et d’autres icônes queers.

Dans les années 1970 et 1980, le talon recommence à être porté par des hommes en signe de transgression et en élément du dress code contestataire des sous-cultures rock, punk et queers. Définitivement marqué comme féminin, il sert avant tout à disrupter les normes de genre. Ce sont ces influences toute droit venues des années 1970 que nous ressentons sur les tendances d'aujourd'hui, avec un regain d’intérêt pour les formes outrancières et les tenues presque scéniques d’une mode ultra-performatrice typique de cette époque, ce qui inclut les talons hauts, notamment pour les hommes.

L'originalité de notre époque réside dans le fait que la trend est, cette fois-ci, aussi suivie par des marques qui ne revendiquent pas d'accointance particulière avec la communauté queer ou qui ne font pas directement état de leur souhait de lutter contre l'abolition des codes genrés. La masculinité classique aurait-elle évolué au point de ne plus se sentir menacée par un vêtement habituellement féminisant ? 

 

Le début de la fin pour les normes de genre dans la mode ?

Le fait que le talon pénètre aujourd'hui le vestiaire masculin sans forcément passer par le costume de scène pourrait effectivement bien signer une véritable victoire culturelle. D’autant plus que cette nouvelle génération de talons au masculin ne se contente pas de copier le style de ceux qu’on connaît traditionnellement dans les collections féminines.

A y regarder de plus près, ces talons pour hommes nouvelle génération sont souvent plus larges, moins creusés et prennent plus volontiers l'allure de plateformes. Ils intègrent pleinement la garde-robe masculine sous une forme qui leur est propre. En adaptant des codes des vestiaires masculins et féminins traditionnels pour créer une nouvelle esthétique, la mode invente enfin une vraie esthétique non-genrée, ni féminine, ni masculine.

Toutefois, ne crions pas victoire trop vite. Il est probable que la majorité des hommes ne puissent pas encore se permettre de casser ce type de codes sociaux. Si le talon au masculin ne s’impose pas dans le vestiaire du quotidien, il sera alors coincé à l’état de tendance mode passagère.