facebook

Élisabeth Moreno sur le #MeTooGay : « Cette libération de la parole doit être encouragée »

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes gay ont raconté les agressions sexuelles qu'ils ont subies avec le mot-clef #MeTooGay. Une libération de la parole qui montre le besoin de plus de structures pour accompagner les victimes. À TÊTU, la ministre chargée de l'Égalité, Élisabeth Moreno dit vouloir "accompagner davantage" les assos.

Le 21 janvier dernier, un jeune homme a accusé sur Twitter l'élu parisien Maxime Cochard et son compagnon de viol. Il a allumé la mèche d’une omerta qui a explosée avec un mot clef : MeTooGay. Des milliers de personnes ont témoigné sur les réseaux sociaux d’avoir également été victimes de viol, d’agression sexuelle ou de violences. Contrairement aux débuts du mouvement MeToo, de nombreux internautes ont apporté leur soutien aux victimes. "On vous croit", "soutien sans faille", peut-on lire sous les publications....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail