Le patron des services secrets britanniques présente des excuses aux personnes LGBT+

Dans une vidéo publiée sur Twitter, le chef du MI6 présente des excuses "pour la manière dont nos collègues LGBT+ et nos concitoyens ont été traités" au sein des services secrets britanniques.

"Injuste et discriminatoire". Le patron des services secrets britanniques n'y est pas allé par quatre chemins pour condamner une disposition qui interdisait les homos de servir au sein du MI6. Jusqu'en 1991, il ne pouvait pas y avoir de James Bond homo, alors même que les relations entre personnes de même sexe ont été décriminalisées en 1967 au Royaume-Uni.

Richard Moore a présenté des excuses publiques sur Twitter à l'occasion du 30ème anniversaire de la fin de cette interdiction. À l'époque, l'administration du MI6 pensait que les homos "seraient plus susceptibles d'être soumis au chantage que les personnes hétérosexuelles", indique-t-il sur Twitter. "Jusqu'en 1991, être une personne ouvertement LGBT+, pouvait vous conduire à perdre votre travail ou vous empêcher d'être recruté dès le départ".

À LIRE AUSSI : « Dans l’armée, l’homophobie est une tradition » : ma vie de militaire LGBT

"Des personnes engagées, talentueuses, soucieuses de l'intérêt public"

"Des personnes engagées, talentueuses, soucieuses de l'intérêt public ont vu leur carrière et leur vie gâchées parce qu'on leur a objecté qu'être LGBT+ était incompatible avec la profession du renseignement", assure-t-il. "En raison de cette politique", des talents "ont vu leurs rêves d'intégrer le MI6 anéantis".

À LIRE AUSSI : Joe Biden annule l’interdiction pour les personnes trans de servir dans l’armée américaine

"Même après la levée de cette interdiction, en 1991, son effet a perduré. Certains qui ont choisi de sortir du placard ont été maltraités pour ne pas avoir révélé plus tôt leur orientation sexuelle. D'autres ne se sont pas sentis bienvenus (...) C'était inacceptable", poursuit Richard Moore.

"Aujourd'hui, je présente mes excuses au nom du MI6 pour la manière dont nos collègues LGBT+ et nos concitoyens ont été traités", dit-il, avant d'exprimer ses regrets envers "ceux dont la vie a été affectée". Il indique que ce mea culpa est "tellement important pour notre avenir"..

À LIRE AUSSI : L'armée allemande va réhabiliter les soldats homos discriminés 

Des militaire pourront regagner leurs médailles

Ces excuses ont lieu trois jours à peine après que le ministère de la Défense du Royaume-Uni fasse un geste pour les personnes LGBT+ discriminées. Jusqu'en 2000, les personnes LGBT+ avaient interdiction à servir au sein de l'armée britannique. 200 à 250 personnes ont été renvoyées chaque année selon le Guardian. Après leur démobilisation, ces personnes ont perdu leur médailles. Le ministère de la Défense s'est "engagé à remédier ce tort historique" en mettant en place "une politique permettant à ces personnes de réclamer la restitution de leurs médailles".

 

Crédit photo : Capture d'écran twitter / ChiefMI6


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail