L’armée allemande va réhabiliter les soldats homos discriminés pendant des décennies

Le gouvernement allemand propose un texte pour réhabiliter un millier de soldats qui ont été discriminés en raison de leur orientation sexuelle. Les condamnations prononcées contre eux vont être levées et ils seront dédommagés.

Le gouvernement allemand a adopté ce mercredi 25 novembre un projet de loi pour réhabiliter et indemniser les soldats homosexuels qui en avaient été exclus en raison de leur orientation sexuelle. Pour être définitivement adopté, le texte doit encore être voté par le Parlement. Ce texte permet de "tourner une page sombre dans l'histoire de l'armée", selon les mots de la ministre de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer dans plusieurs journaux régionaux.

3.000 euros de dédommagement

"Nous ne pouvons pas effacer la souffrance infligée à tous ces gens, ni réparer les torts causés à leur carrière. Mais nous voulons faire un geste partout où c'est possible", pointe la ministre. Ce projet de loi, mis en oeuvre par le ministère de la Justice entend annuler les condamnations prononcées contre des soldats de la Bundeswehr mais aussi de l'Armée populaire de l'ancienne RDA. Ces hommes ont été radiés ou dégradés par des tribunaux militaires en raison de leur homosexualité.

À LIRE AUSSI - Des soldats de l’armée israélienne ont été condamnés pour homophobie

Le projet de loi inclut une indemnisation forfaitaire de... 3.000 euros. Un dédommagement "visant à restaurer la dignité de tous ces hommes qui ne voulaient rien d'autre que de servir leur pays", a déclaré la ministre. Ceux dont la carrière a été limitée recevront la même somme. Le ministère estime qu'un millier d'anciens soldats vont demander cette réhabilitation.

Des discriminations jusqu'en 2000

Jusqu'à la fin des années 1960, en Allemagne de l'Ouest, l'armée révoquait systématiquement les soldats homos. Puis, les homos ont été tolérés tant qu'ils n'avaient pas de responsabilités. Ils étaient perçus comme "un élément d'insécurité". L'Allemagne a dépénalisé l'homosexualité en 1969, en revanche, sa qualification de délit n'a été aboli qu'en 1994. En 1970, les discriminations n'étaient plus systématiques, mais elles ont duré au moins jusqu'en juillet 2000. À cette date, la Cour constitutionnelle a établi une jurisprudence qui protège les soldats LGBT+.

À LIRE AUSSI - À l’école Polytechnique, un bisou gay qui dérange

"Aujourd'hui encore, la Bundeswehr n'est pas exempte de discrimination, nous sommes sur la bonne voie", reconnaissait la ministre en septembre.  "Beaucoup de choses ont changé", selon le président de l'association LGBT+ QueerBw. Il regrette qu'"il n'est pas toujours facile de faire remonter les plaintes. La crainte reste présente. Les soldats se demandent encore si leur homosexualité nuira à leur carrière". D'autant que parmi les 200 généraux de l'armée, aucun n'est ouvertement homosexuel.

 

Crédit photo : Capture d'écran YouTube


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail