Etats-UnisMassacre homophobe d'Orlando : Joe Biden va déclarer le Pulse mémorial national

Par Tessa Lanney le 14/06/2021
Le Pulse, nightclub à Orlando

Le Pulse, nightclub LGBTQI+ qui avait été le théâtre en Floride d'un attentat meurtrier en 2016, va être déclaré mémorial national par le président américain. La nouvelle a été annoncée ce 12 juin, à l'occasion des commémorations cinq ans plus tard de l'une des fusillades les plus meurtrières de l'histoire des "mass shooting" aux États-Unis.

"Nous devons créer un monde dans lequel nos jeunes LGBTQ+ sont aimés, acceptés et se sentent en sécurité pour vivre leur vérité". La déclaration émane de la Maison-Blanche post-Trump, dans un communiqué diffusé ce samedi 12 juin. Le nouveau président des États-Unis, Joe Biden, s'apprête en effet à signer une loi faisant de la discothèque Pulse d'Orlando (Floride) un mémorial national. Le 12 juin 2016, ce nightclub LGBTQ+ avait été le théâtre de l'une des pires fusillades de masse de l'histoire des États-Unis : 49 personnes tuées lors d'une "soirée latine". Le FBI, qui avait abattu le tireur, avait conclu à une attaque terroriste locale.

Samedi, jour de commémoration des cinq ans de la tuerie, Joe Biden a tweeté : "Alors que nous nous souvenons de ceux que nous avons perdus, nous devons nous réengager à les honorer par l'action."

"Les Floridiens n'oublieront jamais"

La député de Floride Darre Soto avait présenté ce projet de loi mémoriel en janvier à la Chambre des représentant. À la suite de quoi le sénateur de Floride Rick Scott, qui était gouverneur de l'État au moment de l'attaque, a présenté au printemps le texte au Sénat. Enfin, le projet a été adopté par consentement unanime au Sénat le 8 juin.

"Les Floridiens n'oublieront jamais, a déclaré Rick Scott sur Twitter après l'annonce. Nous les honorerons toujours et en tant que communauté, nous nous sommes engagés à lutter contre la haine de quelque nature que ce soit."

Cela fait cinq ans que la propriétaire du Pulse, Barbara Poma, se bat pour ouvrir un musée avec la fondation onePULSE. En souvenir du massacre LGBTphobe, elle met aussi en place des programmes éducatifs, ainsi que des bourses. Alors c'est avec beaucoup d'émotion qu'elle a accueilli la nouvelle. "Cette désignation signifie que notre gouvernement reconnaît ce qu'il s'est passé le 12 juin et n'a pas oublié, et que cette communauté compte – qu'ils sont vus. C'est vraiment si important pour nous tous ici."

LIRE AUSSI >> Ce que Joe Biden, président des Etats-Unis, compte faire pour les personnes LGBT+

Crédit photo : onePULSE via Twitter