Marche des fiertésToulouse : le parcours de la Pride 2021 finalement maintenu dans le centre-ville

Par Nicolas Scheffer le 07/10/2021
toulouse,pride,pride 2021,pride toulouse,pride toulouse 2021,gay pride toulouse,gay pride toulouse 2021

La préfecture demandait à la Pride de Toulouse d'aller marcher samedi hors du centre-ville sous peine d'annulation, justifiant cette menace par l'éventualité d'une manifestation anti-pass sanitaire non déclarée. Finalement, le parcours de la marche des Fiertés 2021 est maintenu.

Il aura fallu alerter les médias et récolter 13.000 signatures pour faire plier la préfecture. Mais l'organisation de la marche des Fiertés de Toulouse a fini par avoir gain de cause : ce samedi 9 octobre, le cortège de la Pride pourra défiler dans le centre-ville avec comme mot d'ordre cette année : "Liberté d'identité, liberté d'aimer". Un soulagement pour les organisateurs qui avaient lancé l'alerte fin septembre sur une possible annulation du défilé en raison des conditions imposées par la préfecture de Haute-Garonne.

La Pride de Toulouse a rendez-place du Capitole

Le parcours est finalement maintenu comme prévu avec un départ place du Capitole à 14h30, puis le long de la rue Alsace-Loraine, le boulevard de Strasbourg, les allées François Verdier, la rue de Metz avant d'arriver au square Charles de Gaulle. Pour accéder au Village des Fiertés installé juste derrière, place du Capitole, les mesures sanitaires imposeront le contrôle du pass sanitaire ainsi que le port du masque.

Ce parcours était loin d'être acquis. Prétextant une potentielle manifestation anti-pass le samedi après-midi, la préfecture avait demandé à Pride Toulouse de déplacer le cortège... hors du centre-ville. Dans un courrier envoyé début septembre aux organisateurs, les autorités alertaient sur "les risques de troubles à l’ordre du public qui pourraient survenir en cas de concomitance avec des manifestations non déclarées le samedi 9 octobre". Et d'aller jusqu'à menacer les organisateurs d'un arrêté d'interdiction de manifester.

Sauf que "défiler loin de l'hypercentre n'aurait pas eu de sens. D'abord en terme de visibilité et parce que le village associatif est installé place du Capitole, point de départ de la marche", pointe auprès de La Dépêche du Midi Jérémy Perrard, directeur de l'association organisatrice. "Nous sommes prêt depuis des mois pour cet événement, ajoute l'organisateur auprès de France 3 Toulouse. La Pride est très attendue car c'est le seul moment de l'année où les participants peuvent être tels qu'ils sont, sans avoir peur de se faire insulter ou agresser". Quelque 10.000 à 15.000 participants sont attendus ainsi qu'une vingtaine de chars.

Crédit photo : TÊTU/Élodie Hervé