podcast"Champs Libres", le podcast qui donne carte blanche à des artistes LGBTQI+

Par Antoine Patinet le 21/10/2021
champs libres

Levi’s® et Têtu ont invité dix artistes dans un nouveau format de podcast. Au menu : une parole libre et des textes inédits pour célébrer les identités LGBTQI+.

Après sa campagne vidéo sur le coming out, Levi’s® poursuit son engagement. Dans sa nouvelle série de podcast « Champs libres », en collaboration avec Têtu, la célèbre marque de jean donne la parole à dix artistes, qui se mettent à nu et exposent leur vision de la diversité sous forme de carte blanche.

À lire aussi : Des personnes LGBTQI+ de toute l’Europe racontent leur coming out pour Levi’s

Tristan Lopin, Nicky Doll, Pauline Peyraud-Magnin...

Ainsi, réalisateurs, écrivains ou même influenceurs se livrent dans cet émouvant podcast, où leurs mots prennent une forme libre, à travers un chant, un discours ou encore un poème. Au casting, on retrouve notamment l’humoriste Tristan Lopin, la drag queen Nicky Doll mais aussi la footballeuse professionnelle Pauline Peyraud-Magnin.

Parmi les brillantes personnalités à qui Levi’s® et Têtu ont tendu leur micro, on entend également la DJ et mannequin Agathe Mougin: « C’est bien que des marques fassent plus que juste des collections avec des arcs-en-ciel. J’ai l’impression que Levi’s® a toujours été précurseur sur les sujets d’inclusivité.” Et c’est vrai, l’action de la marque ne s’arrête pas à sa collection Pride. Levi’s ® soutient par exemple la communauté LGBTQ+ en collaborant avec OutRight Action International, une organisation qui lutte pour faire progresser les droits des personnes LGBTQ+ dans le monde. 100 % des recettes nettes issues de la collection Levi's®  Pride sont ainsi reversées à OutRight Action International. 

« Ressens ta différence », conseille Agathe Mougin

En préambule de son texte poignant, Agathe Mougin déclare : « J’ai toujours cru que j’étais un homme. En grandissant, la société n’a cessé de me rappeler que ce n’était pas le cas ». Pour elle, contribuer à ce podcast, c’était une façon de se mettre à nu. « Je n’ai jamais parlé de moi sous le prisme de ces sujets-là, je n’étais pas prête avant. Je voulais essayer de m’ouvrir, d’en parler, de toucher des gens qui n’ont peut-être pas d’exemples. Je n’ai pas l’impression d’avoir eu de référents dans ma façon de penser, alors je me suis dit que je pouvais aider. » 

Comme elle l’exprime dans son texte, l’important pour elle est de « ressentir sa différence ». Elle-même a dû faire un long chemin pour arriver à embrasser son identité : « J’ai mis beaucoup de temps à comprendre ce que je suis et ce que j'avais envie d’être. On a tendance à se mettre dans une case et parfois ce n’est pas celle qui convient. »  Son message est beau, puissant et saura en effet faire écho au parcours de nombreuses personnes. « Ça y est : je suis Agathe, et ça me va. C’est long, douloureux, mais je commence à aimer ce que je vois dans le miroir », conclut-elle.

Félix Maritaud nous parle d’amour et de différence

Le comédien Félix Maritaud a quant à lui choisi de déclamer un extrait des Contes Amers (jamais édités), de son ami peintre Matthias Garcia. Le choix du conte était une évidence pour lui : « J’avais envie de partager quelque chose de plus poétique, de plus doux. Une fois adulte dans la société, on a beaucoup de mal à se faire raconter des histoires par la voix. » Il raconte donc celle d’une sirène, amoureuse mais rejetée par l’homme qu’elle aime à cause de ses nageoires. « Ce n’est pas l’histoire d’un amour réussi, c’est l’histoire d’un amour vécu comme un trajet, une complexité, et je pense qu’on est tous confrontés à cela tout le temps », explique le comédien. 

À lire aussi : Félix Maritaud pense à un film sur le chemsex : "C'est un fléau, il faut mettre la lumière dessus"

Avec la lecture de ce conte bouleversant et triste, Félix voulait faire un parallèle. Pour lui, « l’image des sirènes, rejetées car leurs corps ne correspondent pas aux normes terriennes » est le reflet « des questions de transidentité ». Il résume ainsi son propos : « Si le marin fuit, c’est parce que la sirène est beaucoup trop belle pour ses yeux. Il se protège en inventant des histoires mais la sirène, elle, est restée puissante. » Une jolie image pour célébrer la diversité. 

Mehdi Kerkouche souligne le besoin de représentation

De son côté, le chorégraphe Mehdi Kerkouche, « jeune arabe homosexuel d’origine algérienne et d’éducation musulmane qui a grandi en cité », comme il se définit lui-même dans le podcast, parle d’identité. « J’ai voulu aborder de manière légère un sujet qui ne l’est absolument pas : parler de diversité aujourd’hui sans parler de représentation, ce n’est pas possible. Aujourd’hui, on a besoin de médias comme Têtu pour mettre en valeur l'entièreté de notre communauté et tous ses spectres possibles. » 

À lire aussi : Mehdi Kerkouche, le danseur queer rayonnant qui n'abandonne jamais

Dans son texte, Mehdi évoque son rêve du prince charmant lorsqu’il était ado et ce manque de représentation dont il a souffert à l’époque. « Quand t’es un jeune de cité au début des années 90, c’est un sujet tabou et sensible. Tu es au collège et tu te fais traiter de sale PD. » Il se réjouit de tout le chemin parcouru et des nouveaux modèles queer à disposition des plus jeunes, « comme Bilal Hassani, qui est ouvertement marocain et gay ». 
Pour écouter ce podcast inspirant qui célèbre la diversité sous toutes ses formes, vous pourrez retrouver les trois premiers épisodes dès ce lundi 25 octobre sur toutes les plateformes. Vous pourrez retrouver les suivants tous les lundis, jusqu’au 13 décembre inclus. En plus des artistes déjà cités, vous y entendrez les voix de Raphaël Say, Sacha Sperling, Ruben Alves ou encore Harper Andria. De quoi faire du bien à vos oreilles.

L'engagement de Levi's

Depuis 1853, Levi’s® défend l'égalité, l'inclusion et le progrès, comme l’explique sa présidente Jen Sey : « Levi’s® s’attache depuis toujours à faire ce qui est juste pour ses employés et ses fans, notamment en soutenant la communauté LGBTQ+. Nous sommes fiers de célébrer la communauté LGBTQ+ chaque année en lançant notre collection Pride et en participant aux événements Pride des quatre coins du globe. Nous jugeons primordial de voir les personnes comme elles veulent être vues ».

Et cela commence par soutenir ses employés avec Levi's® Unlabeled, un collectif de collègues et de soutiens LGBTQ+ Levi's® axé sur l'empowerment. La marque espère ainsi inspirer la créativité, la diversité et la liberté d'expression, tant chez les employés de l'entreprise que chez les consommateurs.