clipSafia Nolin sort son dernier clip, "Personne", tiré de son EP "SEUM"

Par Tessa Lanney le 29/10/2021
Safia Nolin,Personne,SEUM

La chanteuse québécoise Safia Nolin sort son nouvel EP, SEUM, qui décrit parfaitement son état d'esprit. Elle dévoile en parallèle le quatrième extrait de ce mini-album, "Personne", aux tons indie-rock percutants.

"À quoi bon porter sur mes épaules cette croix qui me brise le dos ?" C'est la question rhétorique que se pose la chanteuse québécoise Safia Nolin dans son nouveau titre "Personne". Il s'agit du quatrième extrait de SEUM, son nouvel EP composé aussi de "PLS", "1000" et "Mourir au large". Le mini-album est disponible depuis ce vendredi 29 octobre via bonsound en format numérique, mais également en vinyle. Les compositions sont marquées par des sonorités grune, indie-rock et pop alternatives tout en concervant l'acoustique qui la caractérise. S'il est formé de quatre titres, l'EP compte huit pistes car tous se déclinent en deux versions, "Sunset" et "Sunrise".

À lire aussi : On a parlé de Lil Nas X, de VIH et d'activisme avec Mykki Blanco

Avec "Sunrise", Safia Nolin nous plonge dans sa tristesse par le biais de ballades guitare-voix captées en extérieur et en direct. "Sunset" est beaucoup plus cathartique et embrasse le côté grunge et rock alternatif. SEUM, que Safia a co-réalisé avec Félix Petit, musicien, producteur et arrangeur, marque un tournant dans la musique de l'artiste qui ose l'expérimentation. Il faut dire que c'est la première fois qu'elle s'entoure d'un groupe en studio : le batteur Jean-Philippe Levac, la bassiste Agathe Dupéré et le guitariste Marc-André Labelle.

Un titre folk, indie-rock et énervé

Une évolution qui se ressent particulièrement à l'écoute de son nouvel extrait. "Personne" porte bien son nom, puisque ce mot constitue à lui seule la quasi-totalité de la chanson. Une répétition qui évoque la pluralité des sens de ce mot et la multitude d'émotions qu'ils englobent. Cette économie de mots et le mélange de folk et d'indie-rock laissent transparaître toute la colère de la chanteuse qui s'essaie à de nouvelles sonorités.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Safia Nolin (@safianolin)

C'est également Safia Nolin qui est à l'origine du clip. Un jeu d'enfant pour celle qui choisi d'illustrer son titre avec une partie de Sims. On y voit évoluer un personnage à son effigie qui, le plus souvent, vit et se déplace seul ou accompagné de son golden retriever, Pizzaghetti.

Dans un entretien au média québécois La Presse, l'artiste revient sur les moments difficiles qu'elle a traversés et qui ont conduit à ce nouvel EP. Il y a cinq ans, elle recevait le prix Révélation au gala de l’ADISQ pour son premier disque, Limoilou. L'année suivante, on lui décernait un autre prix, le Félix de l’interprète féminine de l’année. Mais son deuxième album, Dans le noir, ne reçoit pas le même accueil en 2018. Pour Safia, c'est la descente et une prise de conscience. À présent, elle souhaite se préserver d'un métier qu'elle décrit comme "très éphémère, incertain et laissé au hasard", soumis à "la validation de l’autre, l’ego".

Faire en sorte que le futur soit meilleur pour tout le monde

Si la musique conserve une grande part dans sa vie, c'est en se consacrant au militantisme que Safia Nolin est parvenue à s'épanouir. "Je pense que la vie est un équilibre, dit-elle à La Presse. Je ne crois pas que ce soit sain de mettre tous ses œufs dans le même panier. Il a fallu que je me pète la gueule pour le savoir. J’ai réalisé que la musique toute seule, ça ne peut pas être juste ça. J’ai découvert que j’avais un autre panier : le militantisme, le changement, la justice sociale – même si j’haïs ce mot-là. Faire en sorte que le futur soit meilleur pour tout le monde, finalement." Le 13 octobre, elle était même récompensée d'une médaille de l’Assemblée nationale remise par la cheffe de Québec solidaire, Manon Massé, et le député Vincent Marissal.

Mais ses prises de positions ont des conséquences. En 2020, elle fait face à une vague de haine à la suite de sa dénonciation sur Instagram du harcèlement sexuel et des propos racistes qu'elle a subis de la part de l'animatrice de télévision Maripier Morin. La chanteuse lesbienne est notamment la cible répétée de trolls sur les réseaux. Des attaques homophobes, grossophobes et racistes qu'elle continue de dénoncer. Au lieu de se taire, l'artiste crie haut et fort son SEUM.

À lire aussi : Clip : Angèle sort enfin son nouveau single, "Bruxelles je t'aime"

Crédit photo : @caroletheartist et Safia Nolin