AfriqueAu Kenya, le chanteur Chimano devient une icône gay après son coming out

Par Tessa Lanney le 15/12/2021
coming out,Chimano,Sauti Sol,afrique,kenya,histoire gay,coming out gay,coming out queer,homosexualité en afrique

Le chanteur du groupe Sauti Sol, célèbre en Afrique, a fait dans la presse un coming out d'autant plus remarqué que le Kenya, comme beaucoup de pays du continent, criminalise toujours l'homosexualité.

Au Kenya, le groupe Sauti Sol est incontournable. Sa renommée s'étend à travers toute l'Afrique, au point qu'en 2016, le groupe masculin remporte les MTV Africa Music Awards. Récemment, l'un de ses membres, Willis Austin Chimano, a sorti des singles en solo mais pas que : il est aussi sorti du placard. Le 9 décembre, alors qu'il se confiait sur son nouveau titre, "Friday Feeling", le chanteur a en effet déclaré au média local The Standard qu'il ne voulait plus vivre dans le mensonge.

À lire aussi : "Apologie de l'homosexualité" : le prix Goncourt Mohamed Mbougar Sarr au centre d'une polémique homophobe au Sénégal

"À travers son coming out, [il] célèbre sa vie et sa sexualité"

"C'est la première fois que je m'exprime dans une chanson. On y apprend vraiment qui est Chimano et c'est une lourde couronne à porter. C'est simplement une représentation de la culture ballroom underground au sein de la communauté queer… dont je fais partie", lâche-t-il. Pour le jeune homme, il s'agit de se montrer en phase avec qui il est et ce qui le rend heureux : "Donc, je mets tout à nu ; à partir de maintenant, hakuna kujificha jificha (il n'y a plus de cachette, en swahili). La sexualité ne vous définit pas. Je me dévoile simplement tel que je suis, avec ma créativité et mon authenticité", affirme-t-il fièrement.

Hautement symbolique, le coming out de Chimano a été salué par la communauté LGBTQI+ kenyane. "Les jeunes le saluent et le voient comme une icône qui, à travers son coming out, célèbre sa vie et sa sexualité. C'est une bonne chose, cela montre notre diversité en tant que pays", a déclaré le militant gay Kevin Mwachiro à la BBC. Dans ce pays d'Afrique de l'Est, les relations homosexuelles sont toujours passibles d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à 14 ans, malgré une tentative en 2019 de contestation de la loi qui date de l'ère coloniale. Bien que les poursuites contres les homos soient rares dans les faits, la Haute Cour du Kenya avait statué contre les militants.

À lire aussi : Julian Morris, acteur de "Pretty Little Liars", fait son coming out gay

Crédit photo : Rogers Ouma