EuropeAllemagne : un délégué ministériel à la cause queer dans le nouveau gouvernement

Par tetu le 06/01/2022
allemagne,olaf scholz,gouvernement allemagne,queer,droits lgbt,Sven Lehmann,chancelier allemand,politique queer

Le gouvernement formé par le nouveau chancelier allemand Olaf Scholz a annoncé la nomination d'un délégué ministériel, Sven Lehmann, chargé de mettre en place une "une politique queer progressiste".

"La protection des personnes en raison de leur identité sexuelle et de genre doit être garantie dans la Loi fondamentale." Ainsi le député écologiste Sven Lehmann a-t-il inauguré sa nouvelle fonction, annoncée ce mercredi 5 janvier en Allemagne par le ministère de la Famille, de délégué ministériel à la cause queer, une première dans un gouvernement allemand.

À lire aussi : "Liberté du genre" : comment Mélenchon veut faciliter la vie des personnes trans

L'ambition affichée par la nouvelle coalition de gouvernement, formée par le nouveau chancelier Olaf Scholz avec les sociaux-démocrates, les libéraux et les écologistes, est de "devenir un pays pionnier dans la lutte contre les discriminations", déclare le ministère allemand de la Famille.

"Une politique queer progressiste"

Sven Lehmann, âgé de 42 ans, sera notamment chargé de préparer un "plan national pour l'acceptation et la protection de la diversité sexuelle et de genre", a-t-il expliqué. Un sujet qu'il connaît bien pour avoir été, depuis 2018, porte-parole sur ces questions au sein du groupe parlementaire écologiste au Bundestag, l'Assemblée nationale allemande.

Une politique placée sous le signe de l'autodétermination, a encore déclaré le nouveau délégué ministériel : "Fondé sur le principe directeur de l'autodétermination, le nouveau gouvernement fédéral poursuivra une politique queer progressiste et alignera également la politique familiale sur la réalité sociale des différents types de familles." Et de citer spécifiquement "les droits fondamentaux des personnes trans, inter et non binaires", qui "doivent enfin être pleinement appliqués".

À lire aussi : Homophobie en Europe, GPA, transidentité : entretien avec Petra De Sutter, Vice-Première ministre de Belgique

Crédit photo : Cornelis Gollhardt