Abo

préventionVIH : baisse des nouvelles contaminations chez les hommes gays grâce à la PrEP

Par Nicolas Scheffer le 30/11/2023
vih,sida,vih sida,prep,santé,santé publique france,1er décembre

Le traitement préventif contre le VIH/sida montre ses effets chez les hommes gays et bi : les contaminations ont reculé d'un tiers en dix ans. Mais pour éradiquer le virus, il faut désormais que la PrEP soit étendue aux autres populations les plus exposées.

Sur le front du VIH, une nouvelle bataille est en train d'être remportée, mais la guerre est loin d'être gagnée. Ces dix dernières années, les hommes nés en France qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes (HSH) sont de moins en moins nombreux à être contaminés par le virus responsable du sida. Au total, le nombre annuel de découvertes de séropositivité a baissé dans cette catégorie de près d'un tiers (-32%) depuis 2012, selon les données de Santé publique France (SPF) publiées à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le VIH/sida, le 1er décembre. Un bon résultat conforté par une augmentation des dépistages, qui ont retrouvé leur niveau d'avant covid. En revanche, l'épidémie ne recule pas chez les femmes hétérosexuelles ni chez les personnes étrangères, populations dans lesquelles la PrEP, le traitement préventif contre le VIH, n'est pas encore implantée....