Italie : la mafia convertie à la lutte contre l’homophobie
Actualité

Italie : la mafia convertie à la lutte contre l’homophobie


En Italie, d’anciens locaux de la mafia réquisitionnés par l’État seront reconvertis en refuges pour les personnes victimes de discrimination et d’actes homophobes.

En Italie, à mesure que les autorités gagnent du terrain contre la mafia qui gangrène le pays, l’État récupère les locaux anciennement détenus par la pègre. De telle sorte que l’État italien est désormais à la tête d’un important parc immobilier. Aussi, afin d’apporter une seconde vie à ces bâtiments, des centres d’accueil et des refuges pour personnes LGBT vont y être aménagés.

A Milan, un refuge pour les victimes de l’homophobie

Telle est la décision prise par le maire de Milan, Giuliano Pisapia, de convertir un logement de la mafia italienne en un refuge pour les personnes victimes de discrimination et d’actes homophobes. De sorte que les personnes LGBT touchées par les violences et les abus pourront y trouver du soutien, de l’aide, et un abri pendant plusieurs mois. L’aménagement des locaux aura lieu dans les prochains jours, et la municipalité est actuellement à la recherche d’un organisme capable de prendre en charge le projet.

Cette initiative confirme la position d’ouverture prise par le maire de Milan en faveur des droits LGBT. De fait, Giuliano Pisapia a déjà parrainé de nombreux évènements favorables aux droits LGBT et apporter de la visibilité à plusieurs initiatives. Par exemple, il défile chaque année à la Gay Pride de Milan, et a également participé à un flash mob en faveur de l’approbation au Sénat de la loi sur l’union civile. La ville compte d’ailleurs une Casa Dei Diritti (l’équivalent de l’association Le Refuge en France), un centre d’accueil pour les jeunes homosexuels rejetés par leur famille, ou pour les personnes trans en période de transition.

D’après le conseiller pour les politiques sociales de la commune, « Milan confirme sa place de laboratoire national extraordinaire contre la discrimination ».

mafia Sicile Milan

En Sicile, un centre social d’aide aux jeunes homosexuels

Une décision similaire a été prise en Sicile au début du mois, puisque d’anciens locaux de la mafia ont été confiés à Arcigay pour en faire un centre social d’aide aux jeunes homosexuels en difficulté.

Dans un communiqué, la plus importante association LGBT du pays a déclaré que cette initiative « témoigne d’un important travail culturel qui est en train de changer le visage de la Sicile depuis plusieurs années », permettant de « revoir les stéréotypes et les préjugés dont cette terre est victime ».

Grâce à sa lutte contre la mafia, l’Italie est aujourd’hui propriétaire de plus de plus 3 000 entreprises et 12 000 biens immobiliers. Parmi eux, la villa d’un riche napolitain transformée en musée l’année dernière. De quoi apporter une nouvelle vie à des sites ayant accueilli des activités moins louables.

Photo de couverture : Giuliano Pisapia à la Gay Pride de Milan en 2015.
ads