Vidéo : Deux mille personnes défilent à Amsterdam pour soutenir un couple homo

agression homophobe Amsterdam

L’élan de solidarité des Néerlandais.e.s pour un couple gay victime d’une agression homophobe le 2 avril ne faiblit pas.

Ils étaient plusieurs centaines à s’être déplacés dans la soirée du mercredi 5 avril – deux milles même selon NL Times. Deux milles pour dire que l’homophobie n’est pas la bienvenue dans les rues des Pays-Bas. Dans le premier pays au monde à avoir légalisé le mariage entre personnes de même sexe en 2001 – soit douze ans avant la France -, la récente agression d’un couple homo par une demi douzaine d’hommes a suscité l’indignation des habitants.


« Normalement, on ne marche pas main dans la main en public. Mais on avait passé une bonne soirée, il était tard, et nous croyions être seuls », racontait dimanche Jasper, 35 ans, insulté et frappé à coups de coupe-boulon avec son mari Ronnie alors qu’ils rentraient d’une soirée dans la nuit du samedi à dimanche, à Arnhem au centre du pays.
Depuis dimanche, ils sont des centaines, hétéros comme homos, à se tenir la main sur les réseaux sociaux suivant l’appel de la journaliste Barbara Barend : #AlleManneHandInHand (« tous les hommes main dans la main »).
Professionnels de santé, policiers et même politiques ont également suivi le mouvement : deux leaders démocrates se sont rendus main dans la main au Parlement à La Haye pour discuter du nouveau gouvernement.

agression homophobe Amsterdam
Alexander Pechtold, leader des Démocrates 66, et Wouter Koolmees du même parti – @LousewiesvdLaan/Twitter

 
Les participants de la marche de mercredi ont défilé en se tenant par la main depuis la place du Dam jusqu’à Westermarkt et son Homomonument, triangle de granit dont l’une des pointe surplombe l’eau d’un canal et rend hommage aux hommes et aux femmes persécutés en raison de leur orientation sexuelle. Ils ont marché en soutien à Ronnie et Jasper, mais aussi pour dénoncer d’autres agressions homophobes qui seraient survenues à Eindhoven et Amsterdam au cours du même week-end. Dans cette ville où la Gay Pride s’apprécie sur l’eau, certains avaient apporté leur rainbow flag et autres drapeaux de paix pour défiler dans les rues contre les violences faites aux LGBT.


« J’ai l’impression qu’on revient en arrière », s’inquiétait un des marcheurs filmé par ABC News, « C’est pour ça qu’on est ici aujourd’hui : pour dire au monde qu’on va de l’avant et qu’on ne recule pas. »
 
Couverture : crédits photo @MarusjkaD66/Twitter
 
À LIRE AUSSI :

Pays-Bas : Les hommes main dans la main en réponse à une agression homophobe

Toute une ville se lève pour condamner une agression homophobe

Vidéo : les Montréalais s’embrassent pour lutter contre l’homophobie

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail