facebook

France Inter : une matinale un peu trop pro-Manif pour tous et anti-PMA

manif pour tous front national mariage pour tous

Une matinale un peu trop tournée vers La Manif pour tous, voilà ce que reprochent certains internautes à France Inter, ce jeudi 26 juillet 2018. D'abord un sujet, diffusé peu après 6 heures, entièrement consacré à la position - qu'on ne connait que trop bien - de Ludovine de la Rochère, sur la procréation médicalement assistée. Ensuite une interview à 7h50, d'Antoine de Romanet, l'évêque des armées, qui ne s'est pas privé de donner son avis sur la PMA - avis, qu'on peut aisément deviner. Trop, c'est trop pour les internautes.

Il est 6h09, le réveil à sonné depuis neuf minutes, c'est la canicule, vous pensez aux vacances, vous allumez France Inter... Pour entendre Ludovine de la Rochère s'insurger : « C'est de la science fiction, un enfant n'est pas conçu et mis au monde par deux femmes ! ». La journée aurait pu mieux commencer.
Un sujet assez court, qui nous paraît durer une éternité, a été diffusé aux alentours de 6h10 ce matin, sur une antenne du service public, France Inter. Il était entièrement consacré à la position de la présidente de La Manif pour tous, sur l'avis rendu par le bureau exécutif de La République en Marche, lundi 23 juillet 2018, en faveur de l'ouverture de la PMA à toutes les femmes. Au total, les auditeurs ont pu entendre deux « sonores », de Ludovine de la Rochère, dans un sujet où elle n'est pas contredite. De quoi en agacer certains.

« Au nom de qui, au nom de quoi »

7h50. Rebelotte. Invité pour parler des deux ans de la mort du père Jacques Hamel, assassiné dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, l'évêque aux armées, Antoine de Romanet, a été interrogé par le journaliste, Frédéric Métezeau, sur l'ouverture de la PMA aux femmes célibataires et aux couples de femmes. Surprise, il ne s'est pas privé de donner un avis, forcément, très conservateur :

« Ce qu'il faut se demander, c'est au nom de qui, au nom de quoi, je peux décider qu’un être humain sera privé de toute filiation paternelle ? » 

Les auditeurs et internautes dénoncent une énième prise de parole de la part des opposants à la PMA pour toutes, alors qu'il serait préférable de donner la parole aux personnes concernées :


L'association des journalistes LGBT (AJL) a par ailleurs recadré la station sur son compte Twitter, l'invitant à consulter son kit à destination des médias sur le traitement de la PMA :


Et Frédéric Métézeau de conclure : « Le débat ne fait que commencer ». On se passerait bien d'un « débat » comme celui qui a agité la société à l'occasion du mariage pour tous en 2013. On se passerait bien de revoir défiler, dans la rue, les cortèges de La Manif pour tous. Le seul débat qui vaille sera celui qui débutera en 2019, au sein de l'Assemblée nationale, lors de la révision de la loi de bioéthique.
A LIRE AUSSI : Homélie anti-LGBT sur France Culture : comment en est-on arrivé là ?
Crédit Photo : Die Demo für alle / Flickr.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail