Sam Lewis, joueur de volley-ball, fait son coming-out médiatique dans une vidéo touchante

Sam Lewis, un joueur américain de volley-ball, a fait son coming-out médiatique dans une vidéo postée sur YouTube. « Nous devons être plus fiers que jamais et capables de nous lever ensemble », a-t-il dit.

« Bonjour, je suis Sam Lewis et… je suis gay. » Dans une vidéo postée le 11 octobre dernier sur YouTube, le joueur de volley-ball américain Sam Lewis a fait son coming-out médiatique. « C’était juste quelque chose d’inné, quelque chose en moi qui me disait : ‘Je suis différent des autres et je le sais, mais je ne sais pas comment ça s’appelle' », a-t-il déclaré.

Le jeune homme de 19 ans confie avoir fait son coming-out à ses familles et ses amis à l’âge de 14 ans.

« Ensuite, j’ai trouvé la communauté LGBT et je me suis dit : ‘Oh, c’est ça. Cette magie que je ressens en ce moment, il n’y a aucune chance que ce ne soit pas ce que je suis.' »

« J’ai joué dans des pays où ce n’était pas légal d’être gay »

Dans sa vidéo, Sam Lewis évoque aussi les difficultés rencontrées lorsque l’on est un athlète homosexuel. Il assure avoir été « terrifié » lorsqu’il est devenu capitaine de l’équipe universitaire nationale de le l’université de Californie du Sud (USC).

« J’ai joué dans des pays où ce n’était simplement pas légal d’être gay ». Selon Outsports, un incident se serait produit à Cuba, où un membre de l’équipe locale avait déclaré que des personnes LGBT étaient tuées en Jamaïque.

Le 16 septembre dernier, le nageur Abrahm DeVine, membre de l’équipe nationale américaine de natation, faisait lui aussi son coming-out médiatique.

A LIRE AUSSI : #ComingOutDay : 30 coming-out de stars, politiques et anonymes qui ont fait 2018

Crédit photo : YouTube.

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail