« Dix Pour Cent » : la minute qui fait mieux sur l’homoparentalité que tous les débats actuels

dix pour cent

ATTENTION SPOILERS. France 2 a diffusé cette semaine la fin de la saison 3 de "Dix Pour Cent". Une scène entre le couple de jeunes mamans Andrea et Colette et le géniteur Hicham a ému les téléspectateurs par son engagement pro-PMA pour toutes.

Fin de la saison 2 : Andrea est enceinte, elle garde l'enfant et prévoit de l'élever avec sa compagne, Colette. Fin de la saison 3 [attention spoilers] : Hicham, le géniteur, menace de reconnaître l'enfant. Ce qui empêcherait Colette d'être devant la loi ce qu'elle est : la mère de Flora, au même titre qu'Andrea.

"Une situation dramatique qui peut arriver aujourd'hui", commentait déjà Camille Cottin dans l'interview qu'elle nous a accordée dans le numéro 217 de TÊTU (en vente actuellement). C'était sans compter sur le dénouement de l'intrigue. Une séquence d'un peu plus d'une minute qui émeut.

Et qui met le doigt sur les blocages de la loi française face à la lesboparentalité, et l'homoparentalité en général. Bien loin des polémiques idiotes instiguées par une partie de la classe politique française.

A LIRE AUSSI : PMA pour toutes : Wauquiez dénonce « un engrenage » qui mène « à l’eugénisme »

Faire un enfant n'est pas l'élever

Dans cette scène, Colette découvre une lettre qu'Hicham a envoyé au juge des affaires familiales. Sur la forme, il renonce aux droits parentaux que son statut de géniteur pourrait lui donner, au profit de Colette. Sur le fond, c'est un véritable plaidoyer pour une meilleure reconnaissance des familles homoparentales.

Hicham y évoque les qualités génétiques qu'il transmet à la petite Flora. "Ce n'est rien à côté de ce qu'Andrea et Colette lui transmettront jour après jour", commente-t-il avant d'ajouter "C'est tellement facile de fabriquer un enfant [quand on est hétéro], et tellement difficile de l'élever. Je me réjouis que Flora grandisse entre leur quatre mains". Une belle formule qui rappelle que le géniteur n'est jamais de fait un parent.

Cette séquence, aussi heureuse soit elle, pointe un problème : tout dépend ici de la bonne volonté d'Hicham. En qualité de géniteur et avec la loi de son côté, c'est lui qui a le pouvoir de vie ou de mort sur le projet familial d'Andrea et Colette.

La PMA pour toutes reportée à l’été 2019 : la reculade de trop

Adopter son propre enfant

Andrea et Colette n'ont pas recours à une PMA à l'étranger. Mais l'engagement de la série en faveur de l'ouverture de la PMA à toutes les femmes (elle est légale pour les hétéros depuis 1982) est clair. Et assumé par Fanny Herrero, la showrunneuse de "Dix Pour Cent".

Elle nous expliquait dans une interview sur le site de TÊTU que "lorsqu’un couple de lesbiennes a recours à une PMA à l’étranger, l’une des deux mères se retrouve aujourd’hui parent adoptant de l’enfant [...] Pour un homme, il lui suffit d’aller à la mairie et de signer un papier. Ça se fait en un claquement de doigts. Il n’a pas besoin d’être aimant, il n’a pas besoin d’être présent ou d’être un bon père".

A LIRE AUSSI : Fanny Herrero, Dix pour cent : « Jusqu’à preuve du contraire, les hétéros ne détiennent pas la vérité sur ce qu’est une parentalité épanouie ! »

L'épisode final de la saison 3 a été vu en direct par trois millions de Français. Sans compter les replays en ligne. Espérons que ces chiffres intègrent quelques politiques français capables d'y trouver quelques clés de compréhension et le courage nécessaire pour faire évoluer la loi.

Crédit photo : France 2.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail