AustralieEn Australie, les débats sur le mariage pour tous ont fait beaucoup de mal aux personnes LGB

Par Youen Tanguy le 25/01/2019
Australie mariage pour tous référendum

Une étude australienne fait le lien entre l'augmentation des situations de stress et d'anxiété chez les personnes LGB et les débats sur le mariage pour tous en 2017.

Les résultats sont alarmants. Selon une étude menée en 2017 par l'université de psychologie de Sidney, et dont les résultats ont été publiés le 24 janvier dernier, les personnes LGB ont beaucoup souffert des débats sur le mariage pour toutes et tous en Australie en 2017.

Les chiffres mettent en avant un lien significatif entre les propos homophobes tenus à l'occasion d'un vote postal organisé par le gouvernement fin 2017 et la "détresse psychologique", "le stress" et "l'anxiété" des personnes LGB cette même année. Ce fameux vote devait permettre aux électeurs australiens, sur la base du volontariat, d'exprimer leur opinion concernant le mariage pour tous.

A LIRE AUSSI : Australie : un magazine de mariage ferme après son refus de montrer des couples gays

Hausse des discours haineux

A l’époque, les associations LGBT+ australiennes avaient lancé une action en justice pour faire interdire cette consultation, estimant qu'un vote au niveau national exposerait les homosexuels et leur famille à des discours haineux. Ils ont eu raison.

Selon un des auteurs de l'étude, Stefano Verrelli, "les résultats montrent que les processus décisionnels politiques et législatifs liés aux droits des populations minoritaires sont susceptibles d'affecter négativement la santé mentale des personnes LGB."

Et de tempérer avec une note positive : "La famille et les amis (…) semblent jouer un rôle important - et semblent même compenser certains des torts causés par l'aspect négatif de ces débats - en soutenant ouvertement les droits des LGBT". 

Légalisation du mariage pour tous

La France aurait pu bénéficier d'une étude similaire. On se souvient en effet des manifestations anti-mariage pour tous qui avaient envahi le pays en 2013 et permis une libération de la parole homophobe. Cette année-là, le rapport annuel de l'association SOS Homophobie faisait état "d'une augmentation sans précédent" des violences, avec 27% de témoignages reçus en plus par rapport à 2011.

Le mariage pour toutes et tous a été adopté par le Parlement australien en décembre 2017 à une écrasante majorité. Le vote avait été accueilli par des cris de joie, des embrassades et des applaudissements nourris dans la chambre basse du Parlement.

Crédit photo : Azhar J/Flickr.